Ukraine : Severodonetsk occupée à "80%", lourdes pertes dans le Donbass... Le point sur la situation

F.S.
Publié le 2 juin 2022 à 7h52

Source : Le 9h/12h

L'armée russe a resserré son emprise sur la ville stratégique de Severodonetsk.
Les forces ukrainiennes déplorent de lourdes pertes quotidiennes dans le Donbass.
Symboliquement, l'équipe de football ukrainienne a remporté son premier match qualificatif pour le Mondial.
Les faits marquants de ces dernières 24 heures.

L'armée russe a resserré, mercredi 1er juin, son emprise sur Severodonetsk, dans le Donbass. Au 99ᵉ jour d'une guerre qui pourrait durer "de nombreux mois", comme l'estime Washington, les forces russes semblent avoir encore progressé dans l'est de l'Ukraine, devenu leur objectif principal. La tactique du rouleau compresseur, appliquée par Moscou pour grignoter lentement le Donbass, semble porter ses fruits.

À Severodonetsk, capitale administrative de la région de Lougansk, "80% de la ville est occupée" par les forces russes et les combats de rue font rage, a déclaré le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, dans la nuit de mercredi à jeudi. "L'ennemi a un avantage opérationnel en termes d'artillerie", selon le commandant en chef des forces ukrainiennes, qui s'est entretenu mercredi avec le chef d'état-major français des armées, le général Thierry Burkhard. 

Pour le général Valeri Zaloujny, "cela soulève la question de la transition la plus rapide possible de nos unités vers des armes du type de celles de l'Otan, ce qui sauverait des vies". Washington vient de décider la livraison de lance-roquettes sophistiqués à Kiev, mais dont l'utilisation nécessitera une formation préalable des militaires ukrainiens.

Vers une annexion des régions occupées ?

60 à 100 Ukrainiens tués par jour au combat. C'est le chiffre avancé hier par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui rapporte aussi que près de 500 soldats sont blessés quotidiennement. Dans le sud du pays, autre objectif de Moscou, les Ukrainiens s'inquiètent d'une possible annexion des régions aux mains des forces russes, Moscou évoquant des "référendums d'autodétermination" dès juillet, selon la méthode qui avait été utilisée pour les républiques autoproclamées du Donbass. 

De leur côté, les Occidentaux essaient de débloquer les ports ukrainiens de la mer Noire, notamment celui d'Odessa, pour relancer les exportations de céréales dont l'Ukraine est l'une des grandes productrices mondiales. Au moins 20 millions de tonnes de céréales ukrainiennes ne peuvent être exportées à cause du blocus russe, faisant planer le risque d'une crise alimentaire mondiale. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, devrait discuter de l'instauration de "couloirs sécurisés" pour le transport de céréales lors d'une visite en Turquie le 8 juin, selon Ankara.

L'équipe d'Ukraine remporte son premier match de barrage. Les joueurs de football ukrainiens ont par ailleurs battu l'Écosse (3-1) mercredi soir, en match de barrages pour le Mondial 2022, permettant aux habitants d'oublier brièvement le quotidien de la guerre. L'Ukraine obtiendra son billet pour le Qatar si elle bat le Pays de Galles, dimanche. Le Brésilien Pelé a profité de l'occasion pour demander à Vladimir Poutine de mettre fin au conflit, dans une lettre publiée sur Instagram juste avant la rencontre. "Je veux utiliser le match d'aujourd'hui comme une opportunité pour faire une requête", écrit la légende du football : "Arrêtez l'invasion. Il n'y a absolument rien qui justifie une telle violence".


F.S.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info