Ukraine : plus de sept mois de guerre

Station balnéaire bombardée, civils tués dans la région de Donetsk... Le point sur la situation en Ukraine

I.N avec AFP
Publié le 27 juillet 2022 à 8h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Une station balnéaire de la mer Noire, à l'ouest d'Odessa, a subi un bombardement nocturne russe.
À l'est, plusieurs Russes ont péri dans des tirs ukrainiens sur Lyssytchansk.
Voici le point sur la situation en Ukraine au 153e jour de guerre.

Plus de cinq mois après le début du conflit, les bombardements et destructions se poursuivent. Au 153e jour de la guerre, dans un contexte d'accord européen pour réduire la consommation de gaz face à une baisse drastique des livraisons russes, le sud et l'est de l'Ukraine demeurent les théâtres de violents affrontements.

Une station balnéaire de la mer Noire ciblée. Des images rendues publiques par les services d'urgence de l'État ukrainien ont montré les dégâts infligés à Zatoka, une station balnéaire de la mer Noire, à l'ouest d'Odessa, après un bombardement nocturne russe. "C'est le matin. Un village ordinaire. Les gens se reposaient et vivaient", a réagi le président Volodymyr Zelensky. "Pas de bases (militaires), pas de troupes. Les terroristes russes voulaient juste tirer. Ils devront répondre de tout cela." Les autorités ukrainiennes n'ont, pour l'instant, fait état que d'un blessé dans cette attaque.

Les "limites" de l'armée russe

Des bombardements ukrainiens sur Lyssytchansk. À l'est du pays aussi, les combats se poursuivent. Selon Serguiï Gaïdaï, le gouverneur ukrainien de la région du Lougansk, entièrement sous contrôle russe depuis début juillet, douze Russes ont péri dans des bombardements ukrainiens sur Lyssytchansk, la dernière ville de ce territoire tombée aux mains de Moscou.

Des civils tués dans la région de Donetsk. Trois civils ont été tués au cours des dernières 24 heures dans la région de Donetsk, a annoncé le gouverneur Pavlo Kyrylenko. "Il ne reste plus une seule localité dans la région de Donetsk qui n'ait pas été frappée et soit relativement sûre", a-t-il déploré. Les localités de "Toretsk, Avdiïvka, Mariïnka, Krasnogorivka ont été frappées dans la nuit de lundi à mardi", selon le gouverneur. Bakhmout "a été l'objet de tirs d'artillerie et de frappes aériennes. Nous avons observé des tirs d'artillerie aux abords de Sloviansk".

Lire aussi

L'armée russe face à ses "limites". L'Institut américain pour l'étude de la guerre (ISW) a de son côté mis en exergue les "limites tactiques et opérationnelles" auxquelles les troupes russes sont "continuellement confrontées sur le champ de bataille", en prenant l'exemple de la ville de Novolougansk, près de Bakhmout, au nord de Donetsk, qu'elles "attaquent sans succès depuis deux mois". Il ne s'agit "ni d'une grande agglomération ni d'un terrain particulièrement difficile, mais les forces russes s'y fracassent depuis des semaines" et sa conquête définitive ne créera même pas un "saillant avantageux grâce auquel elles pourront progresser" vers Bakhmout, affirme l'ISW.


I.N avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info