Ukraine : plus de sept mois de guerre

Au moins 15 morts dans une frappe sur un immeuble dans l'Est… Le point sur la situation en Ukraine

Dylan VEERASAMY avec AFP
Publié le 11 juillet 2022 à 7h10, mis à jour le 11 juillet 2022 à 7h28
JT Perso

Source : TF1 Info

Quinze morts ont été recensés dans un immeuble situé à Tchassiv Iar, avec 24 personnes encore prises au piège.
Sur le plan diplomatique, Ottawa a annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie.
Les faits marquants des dernières 24 heures.

Au 137e jour de la guerre en Ukraine, les bombardements se poursuivent à l’est du pays, alors que la Russie poursuit ses bombardements, qui touchent les civils. Une situation qui semble s’éterniser alors que les tensions diplomatiques se multiplient entre Moscou et le reste de l’Europe.

15 morts à Tchassiv Iar. Macabre découverte dans un immeuble situé à Tchassiv Iar, à l’est de l’Ukraine. Le bâtiment, qui abritait de nombreuses familles, a été touché par des frappes russes le samedi 9 juillet. 15 corps ont été retrouvés alors qu’une trentaine de personnes se trouvaient encore sous les gravas de l’immeuble. "Lors des opérations de secours, 15 morts ont été retrouvés sur les lieux et cinq personnes ont été sorties des décombres", a indiqué sur Facebook la branche locale du Service ukrainien des situations d'urgence, qui précise que les secouristes sont en contact avec trois personnes vivantes se trouvant sous les débris.

Kharkiv, cible de Moscou ? La Russie aurait bien l'intention d'annexer la région de Kharkhiv, selon les analystes du think-tank américains Institute for the Study of War (ISW) qui a étudié les déclarations des autorités séparatistes prorusses. Ces dernières évoquent une "partie inaliénable du territoire russe" pour parler de la région ukrainienne. L'ISW suggère également que "le Kremlin poursuit agressivement la légitimation et la consolidation" du pouvoir de l’administration d’occupation "pour soutenir cet objectif territorial plus large".

Des drones pour soutenir l’armée ukrainienne. Début juillet, l'état-major des forces armées ukrainiennes, le ministère de la transformation numérique et la plateforme UNITED24 ont annoncé le lancement du projet Army of Drones. Depuis, le projet a recueilli près de 13 millions d'euros. "Et ce n'est que le début. Ensemble, nous aiderons nos héros des Forces armées ukrainiennes à recevoir des drones, qui couvriront toute la ligne de front de 2470 km", prévient sur Twitter, Mykhailo Fedorov, ministre de la transformation numérique.

Ottawa durcit le ton. D’après un communiqué de la ministre des Affaires étrangères, le Canada a l’intention d’imposer de nouvelles sanctions contre la Russie. Ces sanctions seront dans le prolongement de celles qu'Ottawa continue d'infliger au régime de Vladimir Poutine. Ces prochaines devraient donc étendre "les mesures existantes sur les secteurs du pétrole, du gaz et des produits chimiques pour inclure la fabrication industrielle", indique le communiqué. "Les nouvelles sanctions s’appliqueront au transport terrestre et par pipeline, ainsi qu’à la fabrication de métaux et d’équipements de transport, informatiques, électroniques et électriques, ainsi que de machines", poursuit le communiqué canadien.

L’Allemagne et l’Ukraine sous tension. Le Canada a décidé de restituer à l'Allemagne des turbines destinées au gazoduc russe Nord Stream pour atténuer la crise énergétique avec la Russie. Et ce, malgré les appels de Kiev à ne pas se "soumettre au chantage du Kremlin". L'Ukraine avait instamment prié Ottawa de ne pas rendre ces dernières, estimant que les gazoducs ukrainiens étaient capables de transporter un volume suffisant de gaz vers l'Allemagne pour compenser la baisse des livraisons russes.

Lire aussi

Censure en Russie. Le site internet du média allemand Die Welt a été censuré en Russie. Il est désormais impossible d’y accéder depuis la Russie. Les agences russes ont indiqué que le média a été ajouté à la liste des sites bannis, à la suite d’une demande du parquet. Depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, le journal allemand s'était mis à publier des contenus en russe, alors que l'essentiel de l'information indépendante a été réprimée en Russie.


Dylan VEERASAMY avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info