Troupes occidentales en Ukraine : la réponse de Poutine à Macron

Publié le 13 mars 2024 à 11h05, mis à jour le 13 mars 2024 à 11h18

Source : TF1 Info

Interrogé à la télévision ce mercredi, le président russe réplique sans le nommer à son homologue français.
Alors qu’Emmanuel Macron refuse d’exclure le déploiement de troupes occidentales sur le front ukrainien, Vladimir Poutine "est certain que cela ne changera pas la situation sur le champ de bataille".
Il se montre aussi catégorique sur "l’envoi d’armes", tout en vantant son arsenal nucléaire "prêt" à la guerre.

Il a refusé de débattre avec ses opposants pour des raisons d’agenda. Mais Vladimir Poutine a fait de la place dans son emploi pour une interview fleuve diffusée mercredi 13 mars à la télévision russe, à deux jours du scrutin présidentiel. Un entretien dans lequel il répond pour la première à Emmanuel Macron, aiguillé par le journaliste qui lui pose les questions, détaillées dans la vidéo ci-dessus. 

Le chef de l’État russe estime qu’il y a chez son homologue français "une sorte de ressentiment" né de la présence russe en Afrique. "Mais lors nous entretenions un contact direct avec lui, nous parlions très ouvertement de ce sujet. Nous ne sommes pas allés en Afrique pour en faire sortir la France", commente-t-il. "Quant aux États qui déclarent qu’ils n’ont pas de lignes rouges par rapport à la Russie, ils doivent alors comprendre qu’en Russie, il n’y aura pas non plus de lignes rouges par rapport à ces États", poursuit-il.

L'envoi d'armes ne change rien.
Vladimir Poutine

Le 7 mars, Emmanuel Macron avait appelé les alliés de l'Ukraine à "ne pas être lâches" face à Moscou, soulignant que le soutien de Paris à Kiev n'avait "aucune limite" ni "ligne rouge". Le 26 février, il avait également dit "ne pas exclure" l’envoi de troupes occidentales sur le sol ukrainien pour en venir en aide aux soldats de Volodymyr Zelensky. "S'il s'agit de contingents militaires officiels de pays étrangers, je suis certain que cela ne changera pas la situation sur le champ de bataille. C'est le plus important, tout comme l'envoi d'armes ne change rien", a répliqué le maitre du Kremlin dans son interview diffusée mercredi.

S’il a démenti avoir songé à utiliser les armes nucléaires en Ukraine, Vladimir Poutine a vanté les qualités de son arsenal qu’il juge "plus avancé" que celui des Américains. Les États-Unis "développent leurs composants. Nous aussi. Cela ne veut pas dire à mon avis qu'ils veulent déclencher une guerre nucléaire, mais s'ils le veulent (...) on est prêts", a-t-il déclaré, cité par l'AFP.


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info