Ukraine : onze mois de guerre

"Vladimir Poutine est la quintessence de l'homo sovieticus", selon la journaliste Anne Nivat

A. Lo.
Publié le 18 octobre 2022 à 9h50
JT Perso

Source : L'Invité Politique

Malgré un conflit qui s'enlise, la journaliste Anne Nivat tente d'expliquer l'état d'esprit dans lequel se trouverait Vladimir Poutine
Selon elle, le chef du Kremlin est encore marqué par la chute de l'URSS, le définissant comme un véritable "homo sovieticus".

Près de huit mois de guerre, des pertes humaines et matérielles probablement bien plus importantes que déclarées, une résistance ukrainienne plus forte qu'imaginée... l'attaque que la Russie mène en Ukraine ne semble pas se passer comme prévu et pourtant, Vladimir Poutine continue d'entrainer son pays dans la guerre, encore et toujours. Pour Anne Nivat, il ne poursuit qu'un seul but, "la victoire". "Il a commencé cette guerre pour la gagner", estime la journaliste, spécialiste de la Russie, ce mardi 18 octobre sur le plateau de LCI. 

"Il ne peut pas supporter que l'Ukraine s'en aille"

Car via cette guerre territoriale, le chef du Kremlin poursuivrait un dessein plus grand, analyse la reporter, la reconstruction d'un grand ensemble soviétique, duquel l'Ukraine ferait pleinement partie. En ce sens, Vladimir Poutine serait "la quintessence de l'homo sovieticus", et en adopterait l'état d'esprit.

Une affirmation qui se fonde sur les anciennes fonctions de l'actuel chef du Kremlin au sein de l'appareil soviétique, mais aussi de ses précédentes déclarations. Vladimir Poutine "a représenté ce pouvoir quand il était en RDA, en Allemagne de l'Est, dans les renseignements. Il a dit lui-même que la plus grande catastrophe du XXe siècle, c'était la chute de l'URSS", rappelle ainsi Anne Nivat.

Pour autant, elle note que le dirigeant russe ne manque pas non plus de critiquer certains aspects du soviétisme, dont la possibilité de laisser de l'autonomie aux différents peuples au sein d'une même union, portée par Lénine. Une critique qui expliquerait sa conception de cette guerre. "Il ne peut pas supporter que l'Ukraine s'en aille. Les Ukrainiens sont le même peuple que le peuple russe, selon Vladimir Poutine", analyse la reporter.

Lire aussi

En plus de la guerre menée sur le terrain, c'est une guerre de définition qui serait donc menée. "Il y a aussi une guerre essentielle qui est pour les Ukrainiens de montrer qu'ils n'ont pas la même histoire que le peuple russe alors que les Soviétiques avaient voulu effacer tout cela", résume Anne Nivat.


A. Lo.

Tout
TF1 Info