Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Vladimir Poutine jugé devant la CPI ? "On doit tout faire pour", souhaite Roberta Metsola sur LCI

Darius Rochebin
Publié le 7 avril 2022 à 13h02
JT Perso

Source : TF1 Info

Invitée exceptionnelle de LCI, la présidente du Parlement européen s'exprime, ce jeudi dans l'émission de Darius Rochebin, sur les sanctions européennes visant les plus hauts dirigeants russes.
Roberta Metsola pointe également la responsabilité du maître du Kremlin et de son cercle.

Dans un entretien exclusif à LCI, la présidente du Parlement européen réclame que Vladimir Poutine puisse être arrêté et jugé. 

Roberta Metsola estime que "tout doit être fait pour cela". Elle estime par ailleurs que des sanctions contre les propres filles de Vladimir Poutine "ne sont pas à exclure", et juge "non seulement nécessaire, mais urgent de voter de nouveaux budgets pour livrer des armes à l'Ukraine."

Interrogée sur la possibilité d'une arrestation et d'un jugement de Vladimir Poutine devant la Cour pénale internationale à La Haye, la politicienne maltaise déclare : "Pour moi, on doit tout faire pour que ce soit possible. Pour qui prend de telles décisions dans l'Europe d'aujourd'hui, il doit être responsable pour cet acte criminel contre un peuple. On a pensé que les sanctions seraient suffisantes pour une désescalade, mais on voit que les attaques vont revenir ainsi que les combats pour tuer l'esprit d'un peuple aussi courageux que l'Ukraine."

Il y a une personne [Vladimir Poutine] et il y a groupe autour de lui qui sont responsables

Roberta Metsola, présidente du Parlement européen

La Présidente estime que la responsabilité personnelle du Président russe est engagée, au-delà des enquêtes de terrain commencées notamment à Boutcha : "Nous voyons des actes criminels internationaux. Certains de mes collègues disent que c'est un génocide. Cela relève de la responsabilité de celui qui a commandé et donné l'instruction d'envahir un pays souverain et de tuer sans discrimination le peuple, les femmes, les femmes enceintes, les hôpitaux, les écoles. Et pour nous, il y a une personne et il y a groupe autour de lui qui sont responsables."

L'attaque contre l'Ukraine est une attaque contre nous tous

Roberta Metsola

"Pour le Parlement européen, tout doit être sur la table", dit la présidente. Elle "n'exclut pas" de prendre des sanctions contre les deux filles de Vladimir Poutine, comme l'ont déjà fait les États-Unis. Questionnée sur le risque d'une rupture définitive avec Vladimir Poutine, dès lors qu'on touche à sa famille, elle commente : "Quand on a vu les atrocités à Boutcha, à Irpin, à Marioupol, pour moi, c'est cela qui est la rupture. Les soldats ukrainiens courageux se battent non seulement pour l'Ukraine, mais pour l'Europe."

Roberta Metsola chez Darius Rochebin s'exprime sur les sanctions économiques visant Vladimir Poutine et ses fillesSource : TF1 Info
JT Perso

"On est en guerre", déclare Roberta Metsola qui ajoute : "L'attaque contre l'Ukraine est une attaque contre nous tous."

Roberta Metsola chez Darius Rochebin : armer l'Ukraine, "l'Europe doit faire sa part"Source : TF1 Info
JT Perso

Roberta Metsola, première dirigeante des institutions européennes à avoir fait le voyage à Kiev la semaine passée, se prononce aussi pour que le Parlement vote un budget supplémentaire pour des armes à l'Ukraine : "Ce n'est pas seulement nécessaire, c'est le plus urgent."


Darius Rochebin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info