Ukraine : Poutine pose ses conditions avant d'éventuelles négociations de paix

TG
Publié le 5 janvier 2023 à 14h51, mis à jour le 5 janvier 2023 à 14h58

Source : TF1 Info

La Russie est ouverte à un dialogue avec l'Ukraine à condition que celle-ci accepte les "nouvelles réalités territoriales" née de l'offensive russe, a affirmé jeudi le président Vladimir Poutine.
Une initiative qui ne semble guère conciliable avec la position de Kiev, qui n'acceptera de se mettre autour de la table que si son "intégrité territoriale" est respectée.

Un accord de paix semble encore loin entre Kiev et Moscou. La Russie est ouverte à un dialogue avec l'Ukraine si celle-ci accepte les "nouvelles réalités territoriales" née de l'offensive russe, a affirmé jeudi le président Vladimir Poutine. De son côté, Volodymyr Zelensky a détaillé "dix points clairs" qui permettraient de négocier, parmi lesquels le respect de "l'intégrité territoriale" de son pays.

Lors d'une conversation téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a appelé à une trêve en Ukraine, Vladimir Poutine a "répété que la Russie était ouverte à un dialogue sérieux - à condition que les autorités de Kiev se conforment aux exigences bien connues et exprimées à plusieurs reprises et tiennent compte des nouvelles réalités territoriales", selon un communiqué du Kremlin. Moscou a revendiqué en septembre l'annexion de quatre régions occupées au moins partiellement par son armée en Ukraine, sur le schéma de celle de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014.

Kiev réclame le retour de ses territoires dans le giron de Kiev

Cette proposition risque d'avoir peu d'impact au sein du pouvoir ukrainien. Le président Volodymyr Zelensky refuse en effet de négocier avec Vladimir Poutine, insistant sur l'objectif du retour de tous les territoires occupés dans le giron de Kiev par la voie militaire.

Lors de sa traditionnelle allocution vidéo de soirée, Volodymyr Zelensky a, lui aussi, posé les bases d'une éventuelle discussion. "Nous discutons de notre initiative – notre formule de paix – avec tous les dirigeants [du monde]", a-t-il dit en énonçant les conditions suivantes : "Tous les éléments de sécurité, notre intégrité territoriale, le retrait complet des troupes russes du territoire de l’Ukraine et la pleine garantie de justice, c’est-à-dire la punition de tous les coupables de cette agression et des crimes contre l’Ukraine et les Ukrainiens, ainsi que l’indemnisation de tous les dommages causés à l’Ukraine au détriment des avoirs de l’État terroriste."


TG

Tout
TF1 Info