Guerre en Ukraine : la Russie revient dans l'accord céréalier, les exportations reprennent

S.M avec AFP
Publié le 2 novembre 2022 à 16h15

Source : JT 20h Semaine

Après cinq jours de suspension, Moscou a repris sa participation à l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes.
La Russie affirme avoir reçu des "garanties écrites" de la part de l'Ukraine.
Malgré cela, Poutine menace déjà de quitter cet accord crucial en cas de "violation".

Les cargos, chargés de céréales, étaient en grande partie immobilisés depuis cinq jours dans les ports ukrainiens, mettant en péril l'approvisionnement alimentaire mondial. La Russie a repris, ce mercredi 2 novembre, sa participation à l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes en mer Noire, après avoir reçu des "garanties écrites" de la part de l'Ukraine sur la démilitarisation du couloir militaire utilisé pour leur transport, a confirmé le président turc Recep Tayyip Erdogan, dont le pays est garant de cet accord. 

"La Russie considère que les garanties reçues jusqu'à présent semblent suffisantes et reprend la mise en œuvre de l'accord", a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram. Samedi, Moscou avait suspendu sa participation à l'accord après une attaque de drones, imputée à Kiev avec l'aide "d'experts britanniques", menée sur sa flotte basée en baie de Sébastopol, en Crimée annexée, depuis ce couloir protégé. 

Poutine menace déjà de quitter l'accord en cas de "violation"

Une série d'appels téléphoniques ces derniers jours entre responsables russes et turcs, notamment mardi entre Recep Tayyip Erdogan et son homologue Vladimir Poutine, et l'intercession de l'ONU, autre garant de l'accord, semble avoir convaincu Moscou de revoir sa position. 

"Grâce à l'implication d'une organisation internationale, ainsi qu'à la coopération de la Turquie, des garanties écrites nécessaires ont été obtenues de la part de l'Ukraine sur la non-utilisation du couloir humanitaire et des ports ukrainiens désignés pour l'exportation de produits agricoles pour des actes hostiles contre la Russie", a indiqué l'armée russe. Recep Tayyip Erdogan a annoncé dans la foulée que les exportations reprenaient "comme avant" à partir de 9 h 00 GMT. "Suite à mon entretien avec Poutine hier, les expéditions de céréales se poursuivront à partir de midi aujourd'hui", a-t-il déclaré.

Cette reprise, saluée par le chef de l'ONU, est reçue comme un soulagement par la communauté internationale, même si Poutine menace déjà de quitter l'accord en cas de "violation des garanties" par l'Ukraine.


S.M avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info