Zaporijia : la centrale nucléaire ukrainienne cristallise les tensions

Zaporijia : le directeur de la centrale arrêté par la Russie et "conduit vers une destination inconnue"

F.S.
Publié le 1 octobre 2022 à 13h14
JT Perso

Source : JT 20h WE

Une "patrouille russe" aurait arrêté le directeur général de la centrale nucléaire de Zaporijia.
Igor Mourachov a été interpellé vendredi, d'après l'opérateur nucléaire ukrainien Energoatom.
L'Agence internationale de l'énergie atomique a demandé des "clarifications" aux autorités russes.

Un homme extrait de force de sa voiture, conduit "les yeux bandés" vers une "destination inconnue". Ce scénario digne d'un film hollywoodien serait le sort qui aurait été réservé à      ddd. Le directeur général de la centrale nucléaire de Zaporijia, située sous contrôle russe dans le sud de l'Ukraine, a été arrêté par la Russie ce vendredi 30 septembre, a annoncé d'Energoatom. Une annonce qui intervient au lendemain de l'annexion par la Russie de ce territoire. 

Quel objectif derrière l'arrestation ?

D'après Petro Kotine, le patron de l'opérateur nucléaire ukrainien, le directeur général de la centrale a été interpellé par une "patrouille russe" vers 16h locale (13h GMT) alors qu'il se rendait depuis la centrale la plus puissante d'Europe vers la ville d'Ernogodar, contrôlée par les Russes. A ses yeux, cette arrestation n'est pas anodine. Le chef d'entreprise accuse le Kremlin de vouloir relier la centrale ukrainienne à son réseau électrique. Au micro de la BBC, il a ainsi émis l'hypothèse que la Russie "essaye de faire accepter à Igor Mourachov la décision des Russes de transférer la centrale nucléaire de Zaporijia à Rosatam",  la société énergétique russe.

Lire aussi

Face à cette annonce, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a demandé des éclaircissements aux autorités russes. "Nous avons contacté les autorités russes et nous demandons des clarifications", a déclaré à l'agence Reuters un porte-parole de l'agence onusienne de surveillance nucléaire.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères ukrainien "condamne dans les termes les plus forts la détention illégale" de M. Mourachov. "Ce crime est un nouvel acte de terrorisme d'État de la part de la Russie et représente une grave violation du droit international", a fustigé la diplomatie ukrainienne.


F.S.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info