L'info passée au crible
Verif'

Un "document confidentiel" montre-t-il que la Russie appelle à multiplier les vidéos de propagande ?

Felicia Sideris
Publié le 29 mars 2022 à 22h14
JT Perso

Un compte "Anonymous" affirme ce lundi sur les réseaux sociaux qu'un document révèle les manœuvres des autorités russes.
Il est présenté comme un document confidentiel qui aurait fuité depuis le ministère de la Défense.
Or, tout laisse penser que le document n'est pas authentique.

Un document prouverait que la propagande russe est - encore une fois - à la manœuvre. Depuis ce week-end, les soutiens de Moscou affirment que les Ukrainiens s'en prennent violemment à des soldats russes, désarmés et ligotés. Or, il s'agirait d'une fausse information directement dictée par Moscou. C'est en tout cas ce qu'on découvre dans un "document" attribué au ministère russe de la Défense et divulgué par un compte se présentant comme issu des "Anonymous". 

Ce lundi 28 mars dans l'après-midi, ce compte, suivi par 7,9 millions de personnes, a annoncé que les autorités russes avaient donné l'ordre de "produire et diffuser une série de vidéos démontrant le comportement inhumain" des Ukrainiens envers les prisonniers de guerre. Seulement, tous les indices laissent penser qu'il s'agit d'un faux.

Une signature qui ne correspond pas ...

Premier élément qui interroge, le nom qu'on retrouve en bas de page. Celui qui aurait donné cet "ordre" n'est pas Sergueï Choïgou, le ministre de la Défense russe, mais son vice-ministre Dmitri Boulgakov. Or, si le premier a bien disparu durant près de deux semaines, rien ne montre que c'est son bras droit, visible à ses côtés sur les photos, qui l'a remplacé aux commandes durant ce laps de temps.

Ceci dit, il est possible d'envisager que ce soit le vice-premier ministre qui ait paraphé ce document. Sauf que la signature ne correspond pas à celle du général d'armée. Au moins deux lettres, publiées en ligne en 2018 et 2020, montrent que la signature de Dmitri Boulgakov est extrêmement différente de celle qui apparaît sur l'ordre publié par "Anonymous". Visible ci-dessous, elle est plus complexe. On y décèle par ailleurs les premières lettres du prénom et du nom de l'homme politique russe, comme a pu nous le confirmer notre service de traduction.

La signature de Dmitri Boulgakov, sur un document publié en ligne et daté du 26 juin 2020
Lire aussi

... et qu'on retrouve sur Google images

Fait encore plus étonnant, la signature présente sur le document qui aurait fuité est disponible en ligne. Plus précisément sur le service de recherche d'image de Google. En recherchant simplement le mot "подпись" - qui signifie "signature" en russe - on identifie dès les premiers résultats une signature exactement identique à celle attribuée à Dmitri Boulgakov. 

REPORTAGE - Malgré la censure, comment les Russes s'informentSource : JT 20h WE
JT Perso

En résumé, l'heure est à la méfiance. Si un profil populaire qui porte les couleurs d'Anonymous a bien annoncé cette "révélation", tout laisse penser qu'il s'agit d'un faux document. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois qu'un compte prétendument affilié au mouvement des "Anonymous" diffuse une fausse information. Au début de conflit, un autre compte avait affirmé - à tort - avoir "piraté" les chaînes de télévision russes.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info