L'Afghanistan aux mains des talibans

"Il ne faut pas nous abandonner" : l'appel au secours d'un traducteur de l’armée française resté à Kaboul

V.F
Publié le 28 août 2021 à 18h23
JT Perso

Source : JT 13h WE

RÉFUGIÉS - Après le départ d'un tout dernier avion vendredi 27 août, la France a mis un terme à sa mission d'évacuation en Afghanistan. Que va-t-il désormais se passer pour tous ceux qui étaient en attente d'un départ ?

Les dernières personnes évacuées d'Afghanistan par l'Hexagone ont décollé vendredi soir de la base d'Abou Dhabi en direction de Paris. Désormais, plus aucun avion français ne décolle de l'aéroport de Kaboul. À l'instar de l'Italie, de l'Espagne ou encore de la Suède, le pont aérien organisé par la France est interrompu. Raison officielle invoquée : les conditions de sécurité sur place sont insuffisantes. 

En moins de deux semaines, 3 000 personnes ont été évacuées, dont une centaine de ressortissants français et plus de 2 600 Afghans menacés pour avoir travaillé pour la France ou pour leur engagement en faveur des droits humains. 

Des négociations avec le Qatar

Ahmad est l'un de ceux-là. Malheureusement, cet ancien traducteur pour l'armée française n'a pas eu la chance de monter dans un avion. Le JT de TF1 a réussi à le joindre par téléphone. Très inquiet, il ne sort pas de chez lui où il vit avec sa femme et ses trois enfants. "Le gouvernement devrait nous évacuer d'Afghanistan, parce que là c'est très dangereux pour nous après le 31 août. J'espère qu'ils vont faire quelque chose pour nous. Il ne faut pas que les Français nous abandonnent. Ce n'est pas le moment", implore-t-il.

Que va-t-il se passer maintenant pour ces Afghans restés à Kaboul ? Le gouvernement dit étudier d'autres solutions. "Nous allons poursuivre nos efforts. Nous avons commencé d'en discuter avec les talibans pour que ceux-ci n'empêche pas le départ des Afghans et Afghanes qui souhaiteront quitter le pays au-delà du 31 août", a annoncé Florence Parly, ministre des Armées. 

Lire aussi

Selon nos informations, Paris négocierait avec le Qatar pour exfiltrer d'autres réfugiés via ses propres avions. Car la France dit avoir rapatrié l'intégralité de ses militaires ainsi que le personnel de l'ambassade de France à Kaboul.


V.F

Tout
TF1 Info