EN IMAGES - Inde : au moins 137 morts après l'effondrement d'un pont suspendu

Publié le 30 octobre 2022 à 17h48
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Au moins 137 personnes sont mortes dimanche soir en Inde, après l'effondrement d'un pont suspendu dans l'ouest du pays.
Le pont, datant de l'époque coloniale britannique, venait d'être rénové.
Neuf personnes ont été arrêtées lundi.

Le bilan ne cesse de s'alourdir en Inde après l'effondrement d'un pont suspendu dans l'État du Gujarat, situé dans l'ouest du pays. Selon les derniers chiffres communiqués lundi par le chef de la police locale, au moins 137 personnes qui se trouvaient sur cet édifice sont mortes dimanche soir. L'inspecteur général du district de Rajkot, Ashok Kumar Yadav, a indiqué que la plupart des victimes s'étaient noyées.

Les autorités ont estimé que 500 personnes, y compris des femmes et des enfants, se trouvaient sur le pont et aux alentours lorsque les câbles qui le soutenaient ont cédé. Elles s'y livraient à des rituels religieux dans le cadre d'un festival. Plus de 100 personnes étaient toujours recherchées, selon la presse locale qui a montré des vidéos de personnes se rattrapant à des débris de la structure du pont dans l'obscurité. Une opération de sauvetage a été lancée, impliquant des plongeurs.

Le gouvernement de l'État a nommé une équipe de cinq enquêteurs pour déterminer les causes de l'effondrement du pont, a ajouté l'inspecteur général du district auprès de nos confrères. Une plainte contre X pour homicides involontaires a été déposée. La police a annoncé lundi avoir procédé à neuf arrestations en lien avec le drame. 

Lire aussi
Effondrement d'un pont suspendu en Inde, le 30 octobre 2022.
Effondrement d'un pont suspendu en Inde, le 30 octobre 2022. - Sam PANTHAKY / AFP

Le pont sur la rivière Machchhu, situé à Morbi, à environ 200 kilomètres à l'ouest d'Ahmedabad, la principale ville du Gujarat, datait de l'époque coloniale britannique et venait de rouvrir au public après des mois de travaux. Le Premier ministre Narendra Modi, qui se trouvait au Gujarat, dont il est originaire, a demandé "la mobilisation urgente d'équipes de secours", et la mise à disposition d'aides pour toutes les victimes, a tweeté son cabinet.

AFP

Des accidents fréquents

Les accidents sur des infrastructures anciennes et mal entretenues sont fréquents en Inde, notamment sur des ponts. En 2016 la rupture d'une passerelle au-dessus d'une rue animée dans la ville de Kolkata (est) avait causé la mort d'au moins 26 personnes. En 2011 au moins 32 personnes avaient perdu la vie dans l'effondrement d'un pont sur lequel se trouvaient une foule de participants d'un festival dans le nord-est de l'Inde, à environ 30 kilomètres de la ville de Darjeeling.

Moins d'une semaine après environ 30 personnes trouvaient la mort dans la rupture d'une passerelle franchissant une rivière dans l'Etat d'Aruchnal Pradesh (nord-est). En 2006 ce sont au moins 34 personnes qui avaient été tuées par l'effondrement d'un pont vieux de 150 ans sur un train de passagers dans une gare de l'Etat du Bihar (est).


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info