Le volcan isolé, situé dans le nord de l'Indonésie, est à nouveau entré en éruption vendredi.
Un nouvel épisode quelques jours après des éruptions qui ont contraint à l'évacuation de plusieurs milliers de personnes.
Les autorités alertent sur le risque de tsunamis toujours présent.

Le Ruang est de nouveau en activité. Le volcan isolé, situé dans le nord de l'Indonésie, est à entré en éruption, vendredi 19 avril, après un premier épisode en début de semaine. Quelques jours plus tôt, des éruptions successives du cratère avaient en effet contraint à l'évacuation de plusieurs milliers d'habitants d'une île voisine du cratère. L'agence de volcanologie de l'archipel a confirmé que l'éruption s'était produite à 17h06 (11h21 heure française) et avait envoyé un panache de fumée à 400 mètres.

Ceinture de feu

Bien que les autorités Indonésiennes aient assuré que le Ruang avait commencé à se calmer quelques jours plus tôt, elles avaient maintenu le plus haut niveau d'alerte (4 sur 4), synonyme de haute activité volcanique. Une zone d'exclusion de six kilomètres a été délimitée autour du volcan. Le risque majeur résiderait dans l'apparition d'éventuels tsunamis, possibles en cas d'effondrement des roches dans la mer et entraînant des conséquences dramatiques pour les cotes à proximité. 

En 2018, une violente éruption de l'Anak Krakatoa, situé entre les îles principales de Java et Sumatra, avait provoqué l'éboulement de pans entiers du cratère dans l'océan et engendré un tsunami responsable de plus de 400 morts et des milliers de blessés. L'Indonésie, en sa qualité d'archipel d'Asie du Sud-Est, se trouve sur la "ceinture de feu" du Pacifique, une zone d'importante activité volcanique. Le pays compte pas moins de 120 volcans actifs. Une éruption du mont Ruag plus ancienne, survenue en 1871, avait également déclenché un tsunami meurtrier.


Axel JUIN

Tout
TF1 Info