Pour son dernier conseil des ministres de 2022, le gouvernement espagnol a annoncé plusieurs mesures pour lutter contre l'inflation.
Parmi les principales annonces, la fin de la TVA sur les denrées de première nécessité et une aide de 200 euros pour les foyers les plus modestes.

C’est une nouvelle qui pourrait faire grincer des dents en France. Alors que l’inflation frappe actuellement le continent européen, le gouvernement espagnol a annoncé, ce mardi 27 décembre, une série de mesures pour aider les plus modestes, destinées à atténuer l'impact de l'inflation dans le secteur alimentaire.

Une aide de la gauche espagnole pour la population

Les ministres espagnols, réunis au cours du dernier conseil ministériel en Espagne pour cette année 2022, ont décidé de baisser la TVA "de 4% à 0% pour toutes les denrées de première nécessité", comme le pain, le lait, le fromage, les fruits, les légumes ou les céréales, a déclaré le Premier ministre, Pedro Sánchez, lors d'une conférence de presse. En ce qui concerne la TVA sur l’huile et les pâtes, elle passera de 10% à seulement 5%.

Une aide de 200 euros sera également accordée aux foyers les plus modestes de l’autre côté des Pyrénées. Pour bénéficier de cette aide, ils devront avoir des revenus annuels inférieurs à 27.000 euros. Une décision prise par le gouvernement de gauche afin de "compenser la hausse des prix des produits alimentaires", comme l’a précisé le Premier ministre.

Il s'agit là des deux mesures phares d'un nouveau paquet d'aides anti-crise d'une valeur de 10 milliards d'euros, qui porte à 45 milliards d'euros le total des décisions prises cette année par le gouvernement afin de lutter contre l’inflation, liée en grande partie au conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Une inflation qui se stabilise après des sommets records

Plusieurs mesures supplémentaires ont également été prolongées pour les Espagnols, comme la réduction des tarifs des transports publics urbains ou la prorogation pour une année supplémentaire de la limitation à 2% de la hausse des loyers, ainsi que les suspensions d’expulsions pour les six prochains mois.

Après avoir atteint un pic de 10,8% en juillet dernier, son plus haut niveau depuis 38 ans en Espagne, l'inflation a progressivement ralenti pour se situer à 6,8% en novembre. Mais cette baisse ne touche pas encore le secteur de l'alimentation, dont les prix continuent de grimper en raison du coût des matières premières.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info