Iran : la révolte du voile

Iran : les manifestations contre le pouvoir ne faiblissent pas

CQ
Publié le 15 octobre 2022 à 18h21
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un mois après la mort de Masha Amini, des manifestations ont de nouveau eu lieu ce samedi 15 octobre en Iran.
Des rassemblements dans des universités et des grèves ont été constatés dans le pays.

La mobilisation ne faiblit pas en Iran. Un mois après la mort de Masha Amini, dans des circonstances floues après son arrestation par la police des mœurs pour port incorrect du voile, les manifestations se succèdent dans les principales villes du pays. Ce samedi 15 octobre, les Iraniens sont de nouveau descendus dans la rue pour protester contre le port imposé du voile pour les femmes et plus largement contre le régime.

Et malgré l'accès impossible à Internet sans VPN et le blocage de plusieurs réseaux sociaux, d'Instagram à Whatsapp, les rassemblements s'organisent en secret et se tiennent. Plusieurs manifestations se sont ainsi déroulées dans des universités de Téhéran, d'Ispahan et de Kermanshah. En parallèle, des femmes, pour la plupart sans voile, se sont rassemblées devant le Collège technique et professionnel Shariati de la capitale, comme le montre la scène ci-dessous, pour réclamer haut et fort le départ des mollahs. 

À l'ouest de Téhéran, dans le ville de Hamedan, des manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de sécurité près d'un rond-point important, selon des images vérifiées par l'AFP. Des commerçants se sont également mis en grève à Saghez, la ville natale de Mahsa Amini dans la province du Kurdistan, mais aussi à Mahabad, dans le nord, d'après le média en ligne 1500tasvir, qui recense les violations des droits humains. 

Face à ces nouvelles manifestations, le Conseil islamique de coordination du développement a appelé les Iraniens à exprimer dans les mosquées "leur colère contre les émeutiers et la sédition". La contestation, qui dure depuis cinq semaines, suscite encore des rassemblements de solidarité à l'étranger, comme à Bruxelles ce samedi. 

La répression a fait au moins 108 morts en Iran, selon l'ONG Iran Human Rights (IHR). Parmi eux, des dizaines d'enfants ont été tués et des centaines de personnes sont actuellement emprisonnées. 


CQ

Tout
TF1 Info