Iran : la révolte du voile

Iran : l'accès aux réseaux sociaux bloqué face à l'ampleur de la contestation

V. Fauroux
Publié le 22 septembre 2022 à 21h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après six jours de protestations contre la mort d'une jeune femme arrêtée par la police des mœurs, les autorités en Iran ont bloqué l'accès à Instagram et WhatsApp.
Des réseaux sociaux très utilisés dans le pays.

Une semaine après la mort en garde à vue de Mahsa Amini, une jeune Iranienne arrêtée par la police des mœurs pour un voile jugé mal ajusté, l’Iran connaît une vague de protestation majeure. Des manifestations dans lesquelles au moins 17 personnes ont péri, selon un bilan d'un média d'État ce jeudi. 

L'ONG IHR fait état, elle, d'au moins 31 morts. Face à cette contestation d'ampleur, Téhéran a durci davantage sa censure d’Internet. 

Instagram et WhatsApp

Depuis le début des manifestations, les connexions sont ralenties. "Et depuis mercredi soir, il n'est plus possible d'accéder à Instagram, sur décision des autorités. L'accès à WhatsApp est également perturbé", selon l'agence de presse Fars. Cette mesure a été prise à cause "des actions menées via ces réseaux sociaux par des contre-révolutionnaires contre la sécurité nationale".

Instagram et WhatsApp étaient les applications les plus utilisées en Iran depuis le blocage des plateformes comme YouTube, Facebook, Telegram, Twitter et Tiktok ces dernières années. De plus, l'accès à Internet est largement filtré ou restreint pas les autorités.

Lire aussi

Des experts des droits humains de l'ONU ont jugé que ces "perturbations font généralement partie des efforts visant à étouffer la liberté d'expression et à limiter les manifestations".


V. Fauroux

Tout
TF1 Info