Iran : Narges Mohammadi, prix Nobel de la paix 2023, cesse sa grève de la faim

par A. Lo. avec AFP
Publié le 10 novembre 2023 à 14h18

Source : TF1 Info

Narges Mohammadi, prix Nobel de la paix 2023 et actuellement emprisonnée en Iran, a cessé sa grève de la faim, a-t-elle annoncé ce vendredi.
Selon un message transmis par sa famille, elle a obtenu d'être transférée à l'hôpital sans se couvrir la tête, alors même que le voile est toujours officiellement obligatoire dans le pays.
C'était la raison pour laquelle elle avait débuté sa grève de la faim.

La militante iranienne Narges Mohammadi a mis fin à sa grève de la faim. La prix Nobel de la paix 2023, emprisonnée depuis 2021, avait cessé de s'alimenter, car les autorités souhaitaient lui imposer le porte du voile pour son transfert à l'hôpital. Elle a finalement pu s'y rendre sans se couvrir la tête, a-t-elle fait savoir dans un message transmis par sa famille ce vendredi 10 novembre.

Je continuerai à marcher découverte.
Narges Mohammadi

"J'ai été transférée mercredi de la prison à l'hôpital sans porter le voile obligatoire", écrit Narges Mohammadi dans la version anglaise du message. La quinquagénaire souffre de problèmes cardiaques et avait besoin d'une hospitalisation urgente. "Après avoir été hospitalisée sans avoir à me couvrir et être revenue en prison, j'ai mis fin à ma grève de la faim", a-t-elle expliqué.

Des amis et proches qui l'attendaient à l'entrée de l'hôpital ont été brièvement arrêtés et interrogés, leurs appareils photo confisqués. "Le gouvernement craignait que l'on me voie sans voile", selon Narges Mohammadi. "Jusqu'à l'abolition de l'obligation du hidjab, je continuerai à marcher découverte, et vous tremblerez à la vue des femmes sans voile", a-t-elle encore annoncé.

Maintes fois arrêtée et condamnée depuis des décennies, en détention à la prison d'Evin à Téhéran depuis 2021, Narges Mohammadi a été récompensée en octobre 2023 par le Nobel pour "son combat contre l'oppression des femmes en Iran et sa lutte pour la promotion des droits humains et la liberté pour tous". Elle est l'un des principaux visages du soulèvement "Femme, Vie, Liberté" en Iran, déclenché par la mort de la jeune Mahsa Amini.


A. Lo. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info