Israël : au moins deux morts dans une attaque à Tel-Aviv, l'assaillant abattu

La rédaction de TF1info avec AFP
Publié le 8 avril 2022 à 7h55, mis à jour le 8 avril 2022 à 9h23
Israël : au moins deux morts dans une attaque à Tel-Aviv, l'assaillant abattu

Source : JACK GUEZ / AFP

Au moins deux personnes ont été tuées jeudi soir dans une attaque au cœur de la métropole israélienne de Tel-Aviv, ont indiqué les secouristes.
Le tireur, un Palestinien d'un territoire occupé de Cisjordanie, a été tué au terme d'une chasse à l'homme de plusieurs heures.
Les forces de l'ordre avaient ordonné à la population de ne pas sortir afin d'éviter d'être la cible de tirs.

Une nouvelle attaque armée, jeudi 7 avril au soir, a fait au moins deux morts et de nombreux blessés dans le centre de la métropole israélienne de Tel-Aviv. Les services de sécurité israéliens ont annoncé, ce vendredi matin, avoir tué l'assaillant au terme d'une chasse à l'homme de plusieurs heures. "Le terroriste qui a perpétré l'attaque armée hier à Tel-Aviv a été localisé et neutralisé", ont fait savoir des responsables, précisant que l'homme, un Palestinien de la Cisjordanie occupée, avait été abattu près d'une mosquée dans le quartier de Jaffa.

16 blessés transférés à l'hôpital

"Après une nuit difficile, et au terme de longues heures de travail de la police israélienne, des services de sécurité intérieurs et de l'armée, nous avons réussi ce matin (...) à resserrer l'étau autour du terroriste qui a été tué dans un échange de tirs", a déclaré dans un communiqué le commissaire en chef de la police israélienne, Yaacov Shabtai qui précise qu'aucun officier n'a été blessé dans l'échange.

Jeudi soir, des témoins sur place ont indiqué à l'AFP entendre des coups de feu dans le centre-ville, où la police israélienne a indiqué être déployée. "C'est une ambiance de guerre, des soldats et des policiers partout... ils ont fouillé le restaurant, des gens pleurent et courent dans tous les sens", a déclaré l'un d'entre eux, travaillant dans un restaurant près du lieu de l'attaque. 

La Magen David Adom, l'équivalent de la Croix-Rouge israélienne, a dit que 16 blessés avaient été transférés dans des hôpitaux locaux. Pour éviter tout danger, les forces de l’ordre avaient ordonné à la population de ne pas sortir. "Le terroriste a pris la fuite et nous faisons tout ce que nous pouvons pour le traquer", avait assuré la porte-parole de la police israélienne, Mirit Ben Mayor, précisant que des "centaines" d'officiers étaient aux trousses de l'assaillant.

"Quiconque a aidé [le terroriste], indirectement ou directement, en paiera le prix", avait pour sa part déclaré le premier ministre israélien, Naftali Bennett, alors que l’assaillant était toujours recherché.

Lire aussi

La région connait un regain de tensions ces dernières semaines. La semaine dernière, un Palestinien de Cisjordanie occupée avait ouvert le feu sur la foule en circulant en voiture dans la ville juive-orthodoxe de Bnei Brak, tuant cinq personnes, dont deux Ukrainiens et un policier arabe israélien.  Quelques jours plus tôt, deux policiers, dont une jeune Franco-israélienne, avaient été tués dans une fusillade revendiquée par l'organisation jihadiste Etat islamique à Hadera (nord).


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info