L'info passée au crible

Israël : avec la généralisation de la 3e dose, le pass sanitaire des personnes doublement vaccinées est-il rendu caduc ?

Felicia Sideris
Publié le 12 septembre 2021 à 16h25
Le "passeport vaccinal" mis en place en Israël, donnant accès aux théâtres, stades, salles de sport.

Le "passeport vaccinal" mis en place en Israël, donnant accès aux théâtres, stades, salles de sport.

Source : JACK GUEZ / AFP

BOOSTER - Avec l'ouverture de la campagne de rappel en Israël, certains pensent que l'État hébreu a arrêté de reconnaître les personnes ayant reçu une double dose comme vaccinées contre le Covid-19. C'est un peu trompeur.

Israël a une nouvelle notion "d'entièrement vacciné", assure un internaute. En commentaire d'un article de LCI, il relève ce samedi 11 septembre que le pays qui a longtemps fait figure de modèle dans la course à la vaccination contre le Covid-19 ne considère plus les personnes ayant reçu deux injections Pfizer comme immunisées. Désormais "le pass n'est valable que chez les personnes ayant reçu trois doses", lit-on sur l'image qui lui sert d'argument. Qu'en est-il réellement ?

Un pass disponible six mois

L'État hébreu, laboratoire à taille réelle pour Pfizer, a en effet lancé fin juillet une campagne de rappel. D'abord à destination des personnes de plus de 60 ans et plus, ce "booster" est désormais disponible dès 12 ans. Objectif : faire face à une courbe de cas qui ne cesse d'augmenter, notamment en lien avec le variant Delta, plus contagieux chez des adultes non vaccinés, mais aussi chez les personnes immunisées il y a plus de six mois. Le gouvernement a donc rendu disponible une troisième dose dès l'âge de 12 ans, cinq mois après la dernière injection. Une mesure censée relancer l'immunité contre le Covid-19, mais qui continue à faire débat, l'OMS ayant désapprouvé cette éventualité à plusieurs reprises.

Si le pays a décidé "d'élargir la possibilité de recevoir le booster, la 3e dose du vaccin, à toute la population", comme l'avait annoncé le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, il ne l'a pas pour autant rendue obligatoire. 

Cette éventualité ne rend donc pas automatiquement caduque le pass vaccinal des personnes vaccinées deux fois. Pour le savoir, il faut vérifier quelles sont les personnes éligibles au "passeport vert", sésame qui certifie qu'une personne est protégée. Or, comme le montre le site officiel du ministère de la Santé israélien, les personnes qui ont reçu deux doses sont toujours éligibles à recevoir ce document... mais avec une durée limitée. Qu'il s'agisse de la deuxième ou la troisième dose, le "green pass" obtenu après une vaccination n'est désormais valable que six mois. 

Une mesure qui peut encore être amenée à changer. Les conditions d'obtention du "passeport vert" seront revues au 1er octobre, précise le ministère.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter :  notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info