Israël : attaque au couteau dans un bus en Cisjordanie occupée, l'assaillant abattu

T.G.
Publié le 31 mars 2022 à 11h39

Source : TF1 Info

Un Palestinien a poignardé jeudi un passager dans un bus dans le sud de la Cisjordanie occupée, le blessant grièvement.
L'assaillant a été abattu par un autre passager, a indiqué l'armée israélienne.

Un Palestinien a poignardé jeudi un passager dans un bus dans le sud de la Cisjordanie occupée le blessant grièvement, avant d'être abattu par un autre passager armé, selon l'armée israélienne et la Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge. 

"Un terroriste a poignardé un passager dans un bus près de la colonie d'Elazar. Le passager a été blessé et il est soigné dans un hôpital. Un civil qui se trouvait dans le bus a tiré sur le terroriste et l'a tué", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué. Le passager grièvement blessé, un homme d'environ trente ans, a été transféré à l'hôpital de Shaarei Tsedek à Jérusalem où il est entré en salle d'opération, a indiqué le centre médical. Le ministère palestinien de la Santé a identifié l'assaillant comme étant Nidal Juma Jaafra, 30 ans. 

"Israël est confronté à une vague de terrorisme arabe meurtrière"

Les forces israéliennes multiplient les opérations depuis mercredi en Cisjordanie occupée après une attaque ayant fait cinq morts mardi soir dans les rues de Bnei Brak et Ramat Gan, des localités en banlieue de Tel-Aviv. Il s'agit de la troisième attaque meurtrière en une semaine dans le pays.

Cette attaque n'est en effet pas la première cette semaine en Israël : mardi soir, un Palestinien de Cisjordanie occupée avait ouvert le feu sur la foule en circulant en voiture dans la ville juive-orthodoxe de Bnei Brak, et celle voisine de Ramat Gan, avant d'être abattu par les forces de l'ordre. L'attaque a fait cinq morts.

"Israël est confronté à une vague de terrorisme arabe meurtrière", a déclaré le Premier ministre israélien Naftali Bennett, en référence aussi aux deux précédentes attaques, le 22 mars et dimanche, perpétrées par des Arabes israéliens liés à la mouvance djihadiste.  Dans un communiqué diffusé mercredi soir, il a appelé les Israéliens ayant un port d'armes à ne pas sortir sans. Il a en outre fait état de "plus de 200 interrogatoires et interpellations".


T.G.

Tout
TF1 Info