Italie : des militants écologistes se collent la main à un tableau de Botticelli

Aurore Briffod
Publié le 24 juillet 2022 à 14h21
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Deux militants du groupe "Ultima Generazione" ont collé leur main sur la vitre protégeant un célèbre tableau de Botticelli, dans un musée de Florence.
Objectif : sensibiliser la population à la nécessité d’agir face à l’urgence climatique.

C’est un mode d’action qui se multiplie ces derniers mois. Vendredi 22 juillet, deux activistes du collectif militant écologiste italien "Ultima Generazione" (Dernière Génération) ont collé leur main sur le célèbre tableau "Le Printemps" du peintre Sandro Botticelli, exposé à la galerie des Offices de Florence, en Italie. 

Tandis que deux activistes avaient collé leur main à la vitre protégeant l’œuvre d’art, une troisième militante a déployé une banderole sur laquelle était écrit : "Dernière Génération, plus de gaz, plus de charbon", comme le montre une vidéo publiée par ABC News

Le tableau n'a pas été abîmé par les manifestants

Les forces de l’ordre ont arrêté les trois personnes à l’origine de cette action coup de poing. Ces derniers ont par ailleurs affirmé qu’il s’agissait seulement de la première étape de plusieurs autres actions réalisées dans des musées. Dans un communiqué, le collectif explique : "Nous nous tournons vers le monde de l’art pour lancer un vibrant appel afin que nos requêtes soient portées au gouvernement par l’ensemble des partenaires sociaux (…). L’effondrement éco-climatique et social en cours aura également un impact tragique sur la préservation des lieux de conservation du patrimoine culturel.

L’œuvre, vieille de 650 ans, n’a pas été détériorée. Les militants ont assuré qu’en amont de leur action, ils avaient consulté des restaurateurs d’art afin d’utiliser une colle qui n’abîmerait ni le tableau, ni le cadre, rapporte le journal anglais The Guardian. 

Lire aussi

Partout en Europe et notamment en France, ce mode d’action est de plus en plus utilisé. Il y a quelques jours, des militants de "Dernière rénovation" ont bloqué une dizaine de minutes le périphérique parisien. D’autres ont perturbé certaines étapes du Tour de France, largement médiatisé.


Aurore Briffod

Tout
TF1 Info