Italie : "Main de gomme", le boss mafieux qui passe aux aveux et fait trembler la 'Ndrangheta

TG
Publié le 16 avril 2021 à 19h16
JT Perso

Source : JT 20h WE

MAFIA - Un haut responsable de la 'Ndrangheta a commencé à collaborer avec les enquêteurs, a assuré ce vendredi la justice italienne. De quoi faire trembler l'un des groupes criminels les plus puissants du monde.

Les aveux de "Main de gomme" font-ils faire vaciller la 'Ndrangheta ? En Italie, la justice a révélé ce vendredi que Nicolino Grande Aracri, un ponte de la mafia calabraise, a accepté de collaborer avec les enquêteurs. 

Âge de 62 ans, le mafieux originaire de Crotone purge actuellement à Milan une peine de prison à vie pour meurtre. C'est au cours de ce séjour derrière les barreaux qu'il a accepté de briser l'omerta. Nul doute que ses paroles valent de l'or pour les enquêteurs. Connu sous le nom de "main de gomme", Aracri était l'un des principaux responsables de la 'Ndrangheta dans sa région d'origine, la Calabre, dans le sud du pays. Preuve de son influence, il menait également d'importantes activités criminelles en Émilie-Romagne, dans le nord de l'Italie. C'est là, dans le Nord du pays, qu'il a fait prospérer la pieuvre.

Ses entrées au Vatican et la Cour de cassation

"J'ai besoin de bons chrétiens, j'ai besoin ... j'ai besoin d'avocats, d'ingénieurs, d'architectes", aurait glissé à un interlocuteur Nicolino Grande Aracri, selon le quotidien Il Fatto Quotidiano qui s'est procuré la retranscription d'une discussion téléphonique. Selon les enquêteurs, le mafieux aurait eu des contacts dans les hautes sphères du pouvoir italien, notamment le Vatican et la Cour de cassation.

Selon Il Quotidiano del Sud, "main de gomme" aurait, lui qui ne parlait pas anglais et n'avait jamais étudié l'économie, réussi à amasser environ 240 millions d'euros. Il se serait également vanté d'avoir "tué tout le monde" pour réussir à gravir un à un les échelons de la 'Ndrangheta.

Pour la justice, les aveux du mafieux sont précieux : au sein de la 'Ndrangheta, les liens familiaux unissent les membres, qui se refusent à briser le code du silence. La décision de Nicolino Grande Aracri de parler pourrait changer la situation, mais aucun détail n'a filtré sur ce qu'il a dit jusqu'à présent aux enquêteurs, ni sur le fait s'ils le considèrent comme une source fiable ou non. En échange de leur coopération, les mafieux emprisonnés peuvent obtenir des réductions de peine ou d'autres avantages. Mais dans certains cas, ils ont fourni aux enquêteurs des informations non pertinentes ou fausses.  


TG

Tout
TF1 Info