À 40 ans, ils vivent encore chez maman : des "bamboccioni" forcés à quitter le nid en Italie

par Jules FRESARD
Publié le 27 octobre 2023 à 14h08, mis à jour le 31 octobre 2023 à 9h06

Source : Sujet TF1 Info

Le tribunal de Pavie a récemment donné raison à une femme de 75 ans qui exigeait l'expulsion de ses deux fils.
Bien que salariés, ces "bamboccioni" ("gros bébés") ont toujours refusé de participer aux dépenses du foyer.
Ils ont jusqu'au 18 décembre pour quitter les lieux.

En italien, ils sont surnommés les "bamboccioni". Le tribunal de Pavie, ville située au sud de Milan, a récemment ordonné l'expulsion du domicile familial de deux frères âgés de 40 et 42 ans, comme le rapporte le journal local La provincia pavese. La justice a donné raison à leur mère, qui estimait qu'à 75 ans, elle n'avait plus à héberger gracieusement ses deux enfants, indépendants financièrement mais refusant de participer aux dépenses du foyer.

Avant de poursuivre ses propres fils en justice, la vieille dame italienne a bien tenté de les convaincre d'enfin se trouver un logement indépendant, d'autant qu'ils occupent tous les deux un emploi. Une demande qui est toujours restée vaine, comme celle de participer aux tâches ménagères. "Aucun des deux ne voulait en attendre parler", a-t-elle expliqué, citée par La provincia pavese.

L'obligation alimentaire pesant sur le parent n'apparaît plus justifiable
Arrêt de la juge Simona Caterbi

La juge Simona Caterbi, en poste au tribunal de Pavie, a donné raison à la plaignante. Dans sa décision, citée par le quotidien Corriere della Serra, elle estime que bien que "le séjour dans la propriété pouvait initialement être considéré comme fondé", car reposant "sur l'obligation alimentaire pesant sur le parent", cette dernière "n'apparaît plus justifiable". 

Ainsi, un ordre d'expulsion a été émis contre les deux frères, qui ont jusqu'au 18 décembre pour quitter le domicile.

De l'autre côté des Alpes, ceux que l'on désigne en France comme des Tanguy sont surnommés bamboccioni, qui peut se traduire par "gros bébés". Selon les données d'Eurostat, en 2021, les hommes italiens quittaient le domicile familial en moyenne à 31 ans, contre un peu moins de 25 ans en France. Le record reste cependant détenu par la Croatie, où l'âge de départ moyen des jeunes hommes s'élève à 35 ans. 

Toujours selon Eurostat, 72,6% des hommes italiens âgés entre 18 et 34 ans vivaient toujours avec leurs parents en 2022. Comme le souligne The Guardian, ce phénomène a gagné en importance ces dernières années, en lien avec les difficultés économiques que connait le pays. 


Jules FRESARD

Tout
TF1 Info