VIDÉO - Italie : au moins 10 morts dans de violentes intempéries

La rédaction de TF1info
Publié le 16 septembre 2022 à 8h48
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

De violentes inondations ont touché le centre de l'Italie dans la nuit de jeudi à vendredi.
Un bilan encore provisoire fait état de 10 morts.

Au moins dix personnes ont trouvé la mort dans de violentes intempéries qui ont frappé dans la nuit de jeudi à vendredi soir le centre de l'Italie, inondant les rues et habitations, a indiqué la protection civile. Un précédent bilan faisait état d'au moins sept morts, quelques heures auparavant.

Quatre autres personnes sont également portées disparues, dont un enfant de huit ans qui se trouvait avec sa mère dans la voiture. Cette dernière a été sauvée par les pompiers mais la force du courant de l'eau lui a emporté son enfant, selon l'agence AGI.

400 millimètres de pluie en deux heures

La région la plus touchée est la province d'Ancône, un port au bord de la mer Adriatique, mais les intempéries ont également frappé la région voisine, l'Ombrie. Dans la province d'Ancône, de nombreuses zones se sont trouvées sans électricité et sans lignes téléphoniques et les écoles seront fermées vendredi dans les localités les plus touchées. Selon le Corriere della Sera, environ 400 mm de pluie sont tombés jeudi soir en deux heures, une quantité qui tombe normalement en six mois dans cette zone.

Une vidéo des pompiers tournée dans la ville de Senigallia montre les secouristes dans des rues désertes, avec l'eau jusqu'à la taille, en train de se lancer à la recherche de personnes en ramant à bord d'un canot pneumatique. L'eau a aussi envahi les caves et de nombreuses voitures ont été emportées par la force du courant, ou ensevelies sous des coulées de boue. Des chutes d'arbres et des éboulements de terre ont coupé de nombreuses routes locales, rendant plus difficile le travail des secouristes. 

"Des dizaines de personnes qui s'étaient réfugiées sur les arbres et les toits des maisons ont été secourues", ont écrit les pompiers sur leur compte Twitter vendredi matin. "Plus de 150 interventions effectuées, sept morts et trois disparus", ajoute le tweet. "Ça s'appelle crise climatique, pas intempéries", a réagi pour sa part sur Twitter la branche italienne de "Fridays for Future", le mouvement des jeunes pour le climat, tandis que le président de la Croix Rouge italienne Francesco Rocca s'est dit "préoccupé par la hausse de phénomènes climatiques extrêmes".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info