La démocratie américaine est une "arme de destruction massive", accuse la Chine

Benoit Leroy
Publié le 11 décembre 2021 à 12h20, mis à jour le 11 décembre 2021 à 12h32
JT Perso

Source : TF1 Info

ACCUSATION - À la suite d'un sommet "pour la démocratie" organisé par Joe Biden, l'exécutif chinois s'en est pris violemment aux Américains. Le pouvoir amplifie également sa propagande contre un régime qu'il juge corrompu.

Une attaque en règle. Ce samedi 11 décembre, le régime chinois a qualifié la démocratie américaine "d'arme de destruction massive". Des propos tenus au lendemain d'un sommet de promotion de la démocratie organisée par le président Joe Biden et réunissant bon nombre de nations, hormis la Chine, la Russie ou encore la Hongrie.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a par ailleurs dénoncé cette réunion internationale qu'il accuse de "tracer des lignes de préjugés idéologiques, instrumentaliser et armer la démocratie... (et) inciter à la division et à la confrontation". La diplomatie chinoise reproche également aux Américains d'avoir "fomenté des révolutions de couleur à l'étranger".

Des sanctions contre des responsables chinois

Avant le début du sommet diplomatique, la Chine avait d'ores et déjà intensifié sa campagne de propagande. Alors que le pouvoir s'est constamment affirmé de manière de plus en plus stricte ces dernières années. Un modèle politique vanté dans un livre blanc publié à la fin du mois de novembre.

Alors que plusieurs dirigeants chinois ont été visés par des sanctions internationales, ce vendredi, les relations entre les États-Unis et la Chine se détériorent depuis plusieurs années. D'autant plus pendant le mandat du président républicain Donald Trump. 

Reprochant aux Américains de ressusciter, par ce sommet, les divisions de la Guerre froide, les Chinois ont remporté une victoire symbolique pendant la réunion, au sujet de Taïwan : le Nicaragua a décidé de rompre l'alliance diplomatique qu'il entretenait avec l'île, reconnaissant donc la Chine. Une décision regrettée par Washington qui appelle les pays entretenant des relations avec le territoire à "élargir leur engagement".


Benoit Leroy

Tout
TF1 Info