Ukraine : plus de sept mois de guerre

Journaliste français tué en Ukraine : Frédéric Leclerc-Imhoff était "enthousiaste, bienveillant, courageux"

Idèr Nabili
Publié le 30 mai 2022 à 17h35, mis à jour le 30 mai 2022 à 23h35
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Frédéric Leclerc-Imhoff, un journaliste français qui couvrait le conflit pour BFM TV, a été tué en Ukraine ce lundi.
Âgé de 32 ans, il travaillait comme journaliste reporter d'images depuis 2015.

Le journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff, qui couvrait la guerre en Ukraine, est mort ce lundi, a annoncé sur Twitter le président de la République Emmanuel Macron. Il a été tué dans l'oblast de Lougansk, à l'est du pays, "touché par un éclat d'obus alors qu'il filmait une évacuation de civils", a rapporté sur Twitter l'organisation non gouvernementale Reporters sans frontières.

Une deuxième mission en Ukraine

Âgé de 32 ans, il exerçait auprès des médias audiovisuels depuis 2015, après une première expérience en tant que réalisateur de reportages et de documentaires au sein de l'agence Capa. Diplômé de l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine, il couvrait la guerre en Ukraine pour BFM TV pour laquelle il travaillait depuis plus de six ans. Il s'agissait de sa deuxième mission sur le terrain ukrainien, a fait savoir sa rédaction. "Ce n’était pas une tête brûlée. Il pesait chaque minute de sa mission", a déclaré Marc-Olivier Fogiel, le directeur général de la chaîne, rendant hommage à "l'engagement" du journaliste reporter d'images. "Frédéric était joyeux, enthousiaste, bienveillant, courageux et un formidable journaliste", a écrit la Société des journalistes de BFM TV dans un communiqué. 

Depuis une dizaine de jours, il relayait régulièrement les tweets de son confrère Maxime Brandstaetter, qui l'accompagnait sur le terrain, lui-même blessé à la jambe.

Lire aussi

Au nom des rédactions du groupe TF1, nous adressons toutes nos condoléances à la famille de notre confrère Frédéric Leclerc-Imhoff. Nous pensons fort ce soir à nos collègues de BFM TV et rendons hommage à tous les reporters qui choisissent de couvrir l’Ukraine pour que nous soyons informés.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info