Le 20h

Journée mondiale du rhinocéros : combien en reste-t-il sur Terre ?

Matthieu Delacharlery
Publié le 22 septembre 2022 à 9h39
JT Perso

Source : JT 20h WE

Ce jeudi 22 septembre se tient la Journée mondiale du rhinocéros,
L’occasion de mettre en lumière la menace d’extinction qui pèse sur cet animal emblématique de la savane.

C’est un animal que les générations futures pourraient ne jamais connaître. L’avenir du rhinocéros s’inscrit de plus en plus en pointillé, en dépit des efforts mis en œuvre pour lutter contre le fléau du braconnage. À ce jour, seulement quelques dizaines de milliers d’individus peuplent encore notre planète. Mais au rythme où vont les massacres, ce mammifère pourrait avoir disparu de la surface de la Terre d’ici à une vingtaine d’années.

La survie du rhinocéros sera d’ailleurs à l'ordre du jour de la 19e réunion de la Conférence internationale sur les espèces en danger (CITES), qui se tiendra en novembre prochain, à Panama. La situation est alarmante : dans les réserves sauvages, les braconniers pourchassent et tuent les rhinocéros pour leur corne, très recherchée en Asie en raison de ses vertus prétendument aphrodisiaques. Une seule corne peut ainsi rapporter jusqu'à 90.000 euros.

Des chiffres toujours aussi inquiétants

Entre 2018 et 2021, quelque 2707 rhinocéros ont ainsi été tués pour leurs cornes sur l'ensemble du continent africain, principalement en Afrique du Sud où se trouve 80% des rhinocéros de la planète, selon un récent rapport de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Globalement, la population de rhinocéros d'Afrique a diminué d'environ 1,6% par an, passant d'une estimation de 23.562 individus en 2018 à 22.137 à la fin de 2021.

Dans le détail, le rapport indique que le nombre de rhinocéros blancs - classé comme "vulnérable" par l'UICN - a diminué de près de 12% sur la même période et s'établit désormais à 15.942 individus sur le continent africain. Le nombre de rhinocéros noirs - classé "en danger critique d'extinction" - a augmenté quant à elle d'un peu plus de 12% pour atteindre 6 195 individus. 

Lire aussi

Parallèlement à la baisse du braconnage, les données recueillies par l'UICN suggèrent qu'en moyenne, entre 575 et 923 cornes de rhinocéros sont entrées sur les marchés du commerce illégal chaque année entre 2018 et 2020, contre environ 2378 par an entre 2016 et 2017. Des chiffres qu'il convient toutefois de nuancer, 2020 étant une année "anormale" du fait de la pandémie, rendant difficile l'interprétation des statistiques, souligne l'ONG.


Matthieu Delacharlery

Tout
TF1 Info