Guerre en Ukraine : le conflit s'enlise

Chargé de missiles, un navire russe passe au large des côtes françaises

A. Lo.
Publié le 12 janvier 2023 à 9h39
JT Perso

Source : TF1 Info

La préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord a confirmé le passage d'une frégate russe au large des côtes françaises, mercredi.
Cette frégate et le pétrolier qui l'accompagne sont passés dans le détroit du Pas-de-Calais.
Ce navire est armé de nombreux missiles, selon les autorités russes.

Alerte sur les côtes françaises. Mercredi 11 janvier, dans la soirée, la frégate "Amiral Gorchkov" est passée dans le détroit du Pas-de-Calais. Le navire, un fleuron de la flotte nord de la Russie, et le pétrolier qui l'accompagne poursuivent leur route le long des côtes françaises, pour être déployés pour une longue mission en Atlantique, en Méditerranée et dans l'Océan Indien, selon le ministre de la Défense russe, dans un contexte de guerre en Ukraine.

Des navires autorisés à être dans cette zone

Navigant dans les eaux internationales, les deux bateaux devraient passer devant Cherbourg ce jeudi 12 janvier. Ce passage dans le détroit du Pas-de-Calais a été confirmé par la préfecture maritime de la Manche et la Mer du Nord. "Ce n'était pas spécialement prévu que l'Amiral Gorchkov et le pétrolier Karma passent dans le détroit du Pas-de-Calais. Mais cela avait été anticipé par la coopération de l'Otan", a-t-elle précisé, après avoir été contactée par LCI.

Le 6 janvier dernier déjà, l'armée norvégienne avait signalé la présence de la frégate le long de la côte norvégienne. "Elle se trouve légalement dans les eaux internationales", avait précisé l'armée norvégienne sur Twitter en postant une photo de la frégate, ajoutant : "Comme toujours, nous surveillons de près tous ses mouvements et nous le ferons tant que la frégate se trouvera dans nos zones".

De même, la préfecture maritime Manche-Mer du Nord a reconnu le droit pour les navires russes d'être présents dans cette zone. "Ils sont passés par le détroit international du Pas-de-Calais donc il n'y a pas d'obligation spécifique nécessaire même si ce sont des navires de guerre. Ils ont néanmoins une obligation de se signaler", a expliqué la préfecture.

Lire aussi

La présence de ces navires est donc suivie de près, alors que la frégate serait lourdement armée. Début janvier, Vladimir Poutine avait effectivement annoncé lors d'une réunion devant un parterre de haut gradés que la frégate allait être équipée avec de nouveaux missiles hypersoniques de croisière Zircon, une arme qui appartient à la nouvelle famille d'armements développés ces dernières années par Moscou et qui "ne connaissent aucun obstacle", selon le chef du Kremlin. Cette frégate est également équipée des missiles "Kalibr" utilisés en Ukraine.


A. Lo.

Tout
TF1 Info