Opération "Steadfast Defender" : le plus important exercice militaire de l'Otan depuis la guerre froide

par M.G avec AFP
Publié le 18 janvier 2024 à 21h46, mis à jour le 19 janvier 2024 à 9h11

Source : TF1 Info

L'Otan a annoncé jeudi qu'elle lancerait un vaste exercice militaire à partir de la semaine prochaine.
Ces manœuvres, organisées dans le cadre de l'exercice "Steadfast Defender", doivent durer plusieurs mois.
Elles impliqueront 90.000 soldats.

Une démonstration de force. L'Otan a annoncé jeudi le lancement, à partir de la semaine prochaine, d'un vaste exercice militaire. Cet exercice, qui prendra la forme d'un scénario de conflit contre un "adversaire de taille comparable", désignant ainsi la Russie sans la nommer, sera le plus important "depuis des décennies". "Ce sera une démonstration claire de notre unité, de notre force et de notre détermination à nous protéger les uns les autres", a déclaré le commandant suprême des forces alliées en Europe (Saceur), le général américain Christopher Cavoli.  Des unités seront envoyées dans toute l'Europe et au-delà pour cet exercice baptisé "Steadfast Defender" ("Défenseur inébranlable"). 

Plus de 90.000 soldats

Ces manœuvres s'étendront sur plusieurs mois, de l'Atlantique au flanc Est de l'Otan. Elles rassembleront 90.000 soldats de l'Alliance, dont 20.000 militaires britanniques. Une cinquantaine de navires de guerre, 80 avions et 1100 véhicules de combat de toute sorte y prendront également part. Par ailleurs, des troupes "venues d'Amérique du Nord" seront au rendez-vous. "Il s'agit d'un record en termes de nombre de soldats", a souligné l'amiral néerlandais Rob Bauer, le chef du comité militaire de l'Otan, qui rassemble les chefs d'état-major des 31 pays membres de l'organisation. Pour être plus précis, il s'agit du plus important "jeu de guerre" depuis l'exercice "Reforger" en 1988, dans un contexte de guerre froide. 

Depuis le déclenchement de l'offensive russe de grande ampleur en Ukraine le 22 février 2022, l'Alliance atlantique a considérablement renforcé ses défenses sur le front oriental, en y envoyant des milliers d'hommes. L'année dernière, le monde a peut-être été un peu trop optimiste et il est donc "important qu'en 2024 nous ne soyons pas trop pessimistes", a averti Rob Bauer. Les occidentaux font face à des défis "plus importants que jamais" de la part de la Russie, de la Chine, de l'Iran ou de la Corée du Nord, a, de son côté, rappelé Grant Shapps, le ministre britannique de la Défense. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info