La belle histoire du jour : à 34 ans, elle retrouve sa mère biologique en deux heures grâce à Facebook

Le service METRONEWS
Publié le 25 juillet 2016 à 17h30
La belle histoire du jour : à 34 ans, elle retrouve sa mère biologique en deux heures grâce à Facebook

ETATS-UNIS - Kate-Madonna Hindes, 34 ans, adoptée dès son plus jeune âge, a recouru au réseau social pour rechercher sa mère biologique. Les retrouvailles ont eu lieu plus vite qu'elle n'aurait pu l'espérer.

Tisser des liens, tel était l’objectif du réseau social Facebook dès sa création. Et force est de constater que le joujou de Marck Zuckenberg ne cesse d’accomplir des miracles. Dans le Minnesota, Kate-Madonna-Hindes, adoptée dès son plus jeune âge, vient d'en faire l'expérience.

"Je pense que je suis la femme dont vous êtes à la recherche"

Kate, 34 ans, a eu l’idée d’utiliser Facebook et son milliard d’abonnés pour retrouver une personne qui lui est chère, mais qu'elle n'avait jamais connue : Aimeé Sordelli, sa mère biologique.

Sa démarche commence le 15 juin dernier : elle partage un message disant qu'elle est à la recherche d’une certaine "Aimée de Oak  Park, Illinois", avec une photo de sa mère biologique datant de 1981, qu'elle venait de dénicher grâce à de précédentes démarches. Deux heures suffiront pour que Aimée  prenne contact avec Kate - "J’ai reçu un message comme quoi mon image était sur Facebook", a confié la mère à ABC News . Elle écrit à sa fille : "Je pense que je suis la femme dont vous êtes à la recherche ".

"Je pensais qu'elle méritait une vie meilleure"

Le plus dur était fait. Les deux femmes se retrouveront ensuite avec émotion à l’aéroport international de Minneapolis Paul, raconte ABC News, qui a publié une vidéo de la scène.

Un aboutissement pour Kate : voilà trois ans qu’elle s'était lancée à la recherche de sa mère biologique. Atteinte d’un cancer, elle n’avait pu s’y employer que sporadiquement. Détail troublant, Aimée Sordelli a elle aussi connu récemment les affres d’une grave maladie.

Qu’importe désormais, le bonheur du présent dépasse les malheurs du passé. "J'attendais que ce soit Kate qui fasse le premier pas, tout simplement car j’ignorais si des retrouvailles lui feraient plaisir. J’avais 16 ans lorsque j’ai accouché de Kate. Je n’avais pas les moyens, ni l’argent pour prendre soin d’elle et je pensais qu’elle méritait une vie meilleure", a expliqué sa mère.

Kate semble n'avoir pas le moindre ressentiment envers elle, au contraire. Aimée Sordelli a rencontré les deux enfants de sa fille biologique, ses petits-enfants donc. "Ils l’adorent, s'est réjoui Kate. Ce serait formidable qu’elle vienne passer plus de temps avec nous". Message entendu, puisque selon ABC News, la maman devrait bientôt reprendre l'avion pour séjourner chez sa fille retrouvée. 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info