La belle histoire du jour - Les collègues d'un policier tué soutiennent sa fille le jour de la rentrée

Publié le 30 août 2015 à 16h50
La belle histoire du jour - Les collègues d'un policier tué soutiennent sa fille le jour de la rentrée

SOLIDARITÉ - Dans l’Ohio (Etats-Unis), la petite Charlee a fait sa première rentrée scolaire sans son papa, décédé quelques mois plus tôt. Mais ses anciens collègues policiers sont venus la soutenir.

Le premier jour d’école est toujours important pour les enfants. Et quand il est particulièrement difficile, mieux vaut être accompagné. Dans l’Ohio, la petite Charlee Winebrenner, qui a perdu son papa, aurait pu se sentir très seule pour son premier jour au jardin d’enfants… Elle a en fait été accueillie par des applaudissements et les mots doux de tous les collègues de son père disparu.

Escortée par sa maman et ses grands-parents, la petite fille est arrivée à l’école élémentaire de Turkeyfoot, où l’attendait une haie d’honneur formée par des policiers venus de plusieurs compagnies de l’Ohio. Certains officiers sont même arrivés directement après leur service de nuit. Quand la petite fille est entrée dans l’école, les officiers l’ont acclamée et applaudie, lui souhaitant bonne chance pour ce grand jour. "Ils m’ont promis qu’ils prendraient soin de notre petite fille pour le reste de sa vie", a raconté après coup Rob Winebrenner, le grand-père de Charlee, au Barberton Herald. 

"Ses amis m'aident à avancer"

Son papa, Justin Winebrenner, a été tué en novembre dernier. Il n’était pas en service mais essayait de stopper un tireur qui avait débarqué dans un bar d’Akron. "Justin était une force de la nature", se remémore James Nice, le chef de la police d’Akron. "Il était toujours de bonne humeur et c’était un officier très apprécié".

Alors forcément, quand le premier jour d’école de Charlee est arrivé, les collègues de Justin ont voulu montrer leur soutien, en préparant pour sa fille un vrai geste de bienvenue pour la première rentrée qu’elle faisait sans son papa. "Je sais qu’ils seront toujours là pour elle", raconte la maman de Charlee, Alyse Shanafelt. "Et cela aide beaucoup de savoir que même si son père n’est plus là auprès de moi pour m’aider, il y a tous ses amis derrière moi qui m’aident à avancer."


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info