Corée du Nord-États-Unis : sommet historique entre Kim Jong-un et Trump

La Corée du Nord s'apprêterait à effectuer un tir de missile à longue portée, selon une délégation russe

La rédaction de LCI
Publié le 7 octobre 2017 à 15h34
La Corée du Nord s'apprêterait à effectuer un tir de missile à longue portée, selon une délégation russe

TENSIONS - Après une visite de cinq jours en Corée du Nord, une délégation de députés russes affirme que le pays de Kim Jong-Un pourrait tirer un missile à longue portée... dès la semaine prochaine !

Alors que la situation est extrêmement tendue depuis plusieurs semaines entre Kim Jong-Un et Donald Trump, la Corée du Nord se préparerait à en remettre une couche. La péninsule nord-coréenne s'apprêterait à tester un missile à longue portée qui pourrait, selon elle, atteindre les côtes américaines, rapporte ce vendredi l'agence de presse russe Ria, citant le député russe Anton Morozov.

"Sérieusement prêts à la confrontation"

L'élu, membre de la commission des Affaires étrangères de la Douma, a effectué une visite à Pyongyang avec deux autres parlementaires russes de lundi à vendredi, précise l'agence.

"Ils préparent de nouveaux essais de missiles à longue portée. Ils nous ont même donné des calculs mathématiques qui prouvent, selon eux, que leurs missiles peuvent atteindre les côtes des Etats-Unis", a-t-il déclaré, selon Ria. "D'après ce que nous avons compris, ils ont l'intention de lancer un nouveau missile à longue portée dans un avenir proche", a-t-il affirmé. "Ils ont tout fait pour nous montrer qu’ils étaient sérieusement prêts à la confrontation. Leurs missiles peuvent parcourir 12.000 kilomètres", a-t-il ajouté.

Un lancement le 10 octobre ?

A Washington, un responsable américain a fait état d'indications relatives à un possible tir de missile nord-coréen autour de mardi prochain, le 10 octobre, jour de l'anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de Corée.

Lundi 9 octobre est par ailleurs un jour férié aux Etats-Unis. Ce haut responsable a cependant rappelé que des indications similaires s'étaient révélées trompeuses par le passé. Mais cette date du 10 octobre retient malgré tout l'attention. Participant cette semaine à une conférence à Washington, Yong Suk-lee, du Korea Mission Center créé cette année par la CIA, a confié avoir dit à ses équipes de se tenir prêtes.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info