La Norvège va interdire la production de fourrure naturelle

La rédaction de LCI
Publié le 16 janvier 2018 à 14h29, mis à jour le 16 janvier 2018 à 15h26
La Norvège va interdire la production de fourrure naturelle

Source : HEIKO JUNGE / SCANPIX NORWAY / AFP

ANIMAUX - Le gouvernement norvégien, soutenu par la majorité des partis, compte faire voter l'interdiction de la production de fourrure d'ici à 2025. Une interdiction déjà en vigueur dans plusieurs pays européens et réclamée en France par les défenseurs des droits des animaux.

La Norvège a dit non à la fourrure animale. Le gouvernement du royaume scandinave a décidé d'interdire la production de fourrure d'ici à 2025. Une mesure qui doit encore passer par un vote au Parlement, mais qui devrait être adoptée, car sept des neufs partis norvégiens y sont favorables.

Cette interdiction, rapporte Le Monde, s'accompagnerait d'un démantèlement progressif des 200 à 250 élevages de fourrure du pays, qui comptent 610.000 visons et 150.000 renards, selon les chiffres du ministère de l'Agriculture norvégien. 

Une décision rendue possible par l'arrivée, au sein du gouvernement minoritaire de droite, du Parti libéral, doté d'un programme écologiste et en faveur de la cause animale. Ce parti de centre-droit souhaite également sanctuariser des espaces naturels contre l'exploitation des hydrocarbures, ajoute Le Monde.

"C’est une grande victoire pour les animaux et ceux qui se battent pour les défendre", a d'ores et déjà déclaré Siri Martinsen, la directrice de la NOAH, une ONG de protection animale norvégienne. Selon un sondage publié par la NOAH, 7 Norvégiens sur 10 sont opposés à la production de fourrure.

"Nous dénonçons les très mauvaises conditions de détention des animaux, qui ne sont pas compatibles avec leurs besoins physiologiques", a déclaré Siri Martinsen. "Nous sommes choqués, ébranlés au plus profond de nous-mêmes", a affirmé quant à lui Guri Wormdahl, membre de l’association norvégienne des éleveurs de fourrure, rapporte Le Monde.

D'autres pays européens ont déjà interdit la fourrure naturelle

Plusieurs pays européens ont interdit l'élevage d'animaux à fourrure : le Royaume-Uni, l’Autriche, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le dernier en date, la République tchèque, en 2017. Le Japon a fait de même. Des marques de vêtements ont également annoncé ne plus utiliser de fourrure naturelle, comme Esprit, Zara, Gucci, Camaïeu ou Michael Kors.

VIDÉO - En janvier 2017, les images d'une ferme à fourrure dévoiléesSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

En France, des personnalités de la mode ont dénoncé la persistance d'élevage d'animaux à fourrure sur le territoire. Les signataires estiment qu'il existe "entre 12 et 20 élevages de visons (représentant 190 000 individus environ), pour une quinzaine d’élevages de lapins Orylag et une trentaine d’élevages de lapins angora". La fondation 30 Millions d'amis a mis en ligne en 2017 une pétition réclamant l'interdiction des fermes à fourrure dans toute l'Europe, signée plus de 200.000 fois.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info