La romancière à succès Helen Bailey a-t-elle été tuée et enterrée par son compagnon ?

Le service METRONEWS
Publié le 18 juillet 2016 à 16h30
La romancière à succès Helen Bailey a-t-elle été tuée et enterrée par son compagnon ?
L'essentiel

MEURTRE – Portée disparue depuis le mois d’avril, l’auteure britannique à succès, Helen Bailey, a été retrouvée enterrée dans son jardin, aux côtés de son chien. Son conjoint a été mis en examen pour meurtre. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir tué sa compagne pour récupérer sa fortune.

En seulement quelques années, elle était devenue l’une des coqueluches des jeunes Britanniques, notamment grâce à sa saga à succès "Electra Brown", qui met en scène la vie d’une adolescente dans une famille farfelue. Mais depuis trois mois, on était sans nouvelles de l’auteure Helen Bailey, portée disparue depuis le 11 avril, jour où elle avait été aperçue en train de promener son petit chien près de son domicile de Royston, situé au nord de Londres. Les enquêteurs viennent de le révéler : le corps de la romancière a été retrouvé, enterré avec son chien, dans le jardin de sa propriété. Les enquêteurs pensent que son compagnon est à l’origine du crime.

Ian Stewart, un informaticien de 55 ans, déjà père de deux enfants, est en effet soupçonné d’avoir tué sa compagne de 51 ans en vue de lui dérober sa fortune. C’est lui qui avait prévenu la police de sa disparition, le 11 avril, assurant avoir trouvé un mot de sa compagne lui indiquant qu’elle allait mal et qu’elle avait besoin de prendre du recul. Une affirmation qui n’avait pas semblé incohérente aux yeux des enquêteurs, puisque cette date correspondait au cinquième anniversaire de la mort de John Sinfield, son précédent époux, mort noyé au cours d’un voyage dans les Barbades. Une tragédie qui lui avait inspiré le livre "When Bad Things Happen in Good Bikinis" (2015).

Il fait d’importants retraits bancaires

Très rapidement, Ian Stewart, en couple avec Helen Bailey depuis cinq ans, avait fait part de son inquiétude dans le cadre de cette affaire, décrivant sa compagne comme dépressive. Il n’avait alors pas hésité à diffuser le message suivant : "Où que tu sois, j’espère que tu auras ce message et que tu l’écouteras attentivement. Vous nous manquez tellement, Boris (le chien, ndlr) et toi. Nous sommes bouleversés, à bien des égards. Tu apportes tellement de choses à tant de gens, tu n’as même pas idée. Quoi qu’il ait pu arriver, où que tu sois, je vais venir vous récupérer, Boris et toi, et je te donnerai tout ce qu’il faut".

Problème : rapidement, les enquêteurs ont noté que le conjoint éploré effectuait d’importants retraits bancaires du compte de sa compagne. Et au mois de juin, il n’a pas hésité à partir en vacances aux Baléares : un voyage qu’ils avaient planifié à deux et auquel il s’est rendu seul. De quoi susciter de forts soupçons chez les policiers, qui l’ont interrogé à plusieurs reprises. Vendredi, alors qu’ils effectuaient des fouilles dans la propriété de la disparue, estimée à 1,7 million d’euros, ils sont tombés sur les restes du corps d’Helen dans son jardin. En partie brûlés. Mis en examen pour "meurtre", Ian Stewart doit prochainement passer devant une cour de justice pour s’expliquer.

>> Dans cette vidéo, qui date d'octobre 2015, Helen Bailey parle de son livre "When Bad Things Happen In Good Bikinis" :  

.