Le fait divers du jour : impatient, il tire à travers la porte des commodités parce que l'occupant prend trop son temps

Antoine Rondel
Publié le 14 mai 2016 à 8h50
Le fait divers du jour : impatient, il tire à travers la porte des commodités parce que l'occupant prend trop son temps

PRESSANT - Un drame a été évité à quelques centimètres près, dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai dans le Connecticut. Drogué et contrarié que quelqu'un occupe les cabinets, un homme de 22 ans a fait feu, manquant de peu la personne qui se trouvait à l'intérieur.

Que celui qui ne s'est jamais énervé devant les toilettes en retenant une envie pressante à cause d'un occupant trop lent lui jette la première pierre. Non, on plaisante. Mais l'histoire de Shawn Cummins, citoyen américain du Connecticut âgé de 22 ans, révélera en chacun de nous une part de fantasme violent dès lors qu'il s'agit de patienter un peu trop longtemps avant d'aller au petit coin.

Trop long au cabinet ? Attention au coup de feu

De là à passer à l'acte, par contre, il y a un pas que le jeune homme n'a pas hésité à franchir (au contraire du commun des mortels), rapporte l'antenne locale de NBC . Dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mai, fatigué d'attendre pour utiliser la salle de bain de ses voisins, il a fait feu sur la porte, manquant de peu l'occupant des lieux.

La soirée ne semblait pourtant pas si mal commencer pour le jeune homme, qui avait rejoint ses voisins autour de deux heures du matin. Mais, la soirée avançant et sous l'effet d'une consommation de drogue particulièrement élevée, Shawn a voulu occuper la salle de bain. Manque de chance, celle-ci était occupée. Depuis combien de temps, on l'ignore, comme on ignore combien de temps le jeune homme a dû patienter avant de perdre ses nerfs et utiliser son pistolet 9 millimètres, rangé derrière sa ceinture, pour faire comprendre à sa manière à l'occupant que c'était désormais son tour.

Un début d'armurerie chez lui

Mais le coup de feu ne suffit pas à calmer la rage de Cummins. En quittant l'appartement, il tira une seconde fois, depuis l'extérieur, dans le mur du lieu de vie. La police l'arrêtera peu de temps après pour usage illégal d'une arme à feu, port d'arme sous l'influence de stupéfiants et pour comportement dangereux, menaçant et désordonné.

La fouille de son appartement permit à la police de découvrir d'autres armes : une arme de poing de calibre 45 et un fusil de calibre 12 (c'est-à-dire un fusil de chasse). Le tout avec un permis, mais qui a été saisi. En attendant son procès, le jeune homme est derrière les barreaux, libérable contre une caution de 20.000 dollars. 

LE FAIT DIVERS D'HIER >> L'ex actrice érotique force un vol Air France à se poser

BESOIN D'ONDES POSITIVES ? >> Elle loupe sa cérémonie de diplôme, ses camarades lui en organisent une autre


Antoine Rondel