Le fait divers du jour : terrorisée par son chat, elle appelle la police

Le service METRONEWS
Publié le 15 août 2014 à 12h45
Le fait divers du jour : terrorisée par son chat, elle appelle la police

ETATS-UNIS - Cuppy, un chat de 14 ans, a sauvagement attaqué sa maîtresse mardi. Terrorisée, celle-ci s'est enfermée avec sa fille dans sa chambre avant d'appeler la police qui a dû venir les délivrer.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Quand les policiers sont arrivés, ils ont trouvé Cuppy tout calme sur le perron de la maison. Pourtant, un peu plus tôt, ce chat s'était montré d'une agressivité rare vis-à-vis de sa maîtresse. Il est 4 heures du matin ce mardi à Chula Vista, dans le sud de la Californie, quand une mère de famille se lève pour aller aux toilettes. Mais son chat Cuppy en décide autrement. Sans raison apparente, le mâle de 14 ans lui saute violemment dessus, déchiquetant sa chemise de nuit avec ses griffes, rapporte  la chaîne KGTV .

Cuppy euthanasié ?

Pour échapper aux assauts de l'animal, la mère de famille s'enferme avec sa fille dans une chambre à coucher. Terrorisée, elle n'ose plus en sortir. Une scène qui n'est pas sans rappeler  le film "Cujo" , adapté du roman de Stephen King, dans lequel une mère et son petit garçon sont coincés dans sa voiture par le chien de la famille, enragé. 

A court d'échappatoire, la maîtresse décide d'appeler les secours. Finalement, les policiers parviennent à capturer le félin et à délivrer la mère et sa fille. Après enquête de voisinage, il s'avère que le chat a des antécédents connus de violence. Connu comme le loup blanc  dans le quartier, il est dépeint comme "une boule de fureur" au comportement imprévisible et dangereux. Une conduite qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour le chat méchant : il pourrait être bientôt amené chez le vétérinaire afin d'être euthanasié.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Le service METRONEWS