Le Pakistan et l'Inde cernés par des vagues de chaleur atteignant 50°C

Dylan Veerasamy avec AFP
Publié le 13 mai 2022 à 18h23
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le continent asiatique est victime de températures élevées depuis plusieurs jours, notamment au Pakistan et en Inde.
Les deux pays connaissent des températures atteignant les 50°C.
Ce phénomène devrait se répéter dans les années à venir.

L'Asie du Sud était à nouveau confrontée, vendredi 13 mai, à des températures anormalement élevées, qui ont atteint dans certains endroits du Pakistan les 50°C. Les autorités pakistanaises ont dû mettre en garde les habitants contre le risque de pénuries d'eau et la menace que représentent de telles températures.

"C'est comme un feu qui brûle tout autour"

Shafi Mohammad, ouvrier agricole

Depuis la fin du mois d’avril, l’Inde ainsi que le Pakistan sont encerclés par une vague de chaleur qui bat tous les records, en cohérence avec le changement climatique selon l’Organisation météorologique mondiale des Nations Unies. Dans la province du Sindh, situé au sud du pays, le thermomètre a affiché près de 50°C. Une température qui rend la situation critique pour les habitants et les agriculteurs, déjà affectés par le manque de pluie et de neige cet hiver.

"Il y a un vrai risque de pénurie de nourriture et de récoltes cette année dans le pays, si ce manque d'eau doit persister", a souligné Adnan Hassan, le porte-parole du département de l’Irrigation dans la province du Penjab. L’eau potable manque parfois aux habitants, en raison d’un débit réduit de l’Indus, un fleuve prenant sa source au Tibet et procurant 90% de l’alimentation en eau du Pakistan.

La canicule piège également l'Inde

Même son de cloche chez le voisin indien : de très fortes températures sont attendues en Inde, et ce, sur l’ensemble du pays. New Delhi, la capitale du pays, pourrait voir le thermomètre grimper jusqu’à 46°C  ce dimanche. Pour les habitants, c’est une situation quasiment inédite et qui met leur santé en péril, comme l’explique à l’AFP Suman Kumari, une étudiante de 19 ans : “ Il faisait si chaud aujourd'hui que je me suis sentie épuisée et malade quand je suis rentrée de l'université en bus. Le bus était comme un four”.

Cette vague de chaleur historique, et qui devrait se répéter dans les années à venir, va cependant se calmer dans les semaines à venir avec l’arrivée de la traditionnelle saison de la mousson, qui se déroule du mois de juin à septembre. Près de quatre mois où l’Inde est frappée par des épisodes pluvieux, qui sont de plus en plus destructeurs, notamment à l’encontre des agriculteurs de la région. Une des nombreuses conséquences du réchauffement climatique, dans une des régions les plus densément peuplées de la planète.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info