Jeudi soir, le parlement de Turquie a ratifié à l'unanimité l'adhésion de la Finlande à l'Otan.
Cette adhésion restait bloquée depuis mai dernier.
Lundi dernier, ce sont les députés hongrois qui avaient ratifié l'adhésion de la Finlande.

Le parlement turc a ratifié, ce jeudi 30 mars au soir, à l'unanimité l'adhésion de la Finlande à l'Otan, qui restait bloquée depuis mai dernier, quelques jours après les députés hongrois lundi.

La candidature finlandaise, désormais approuvée par l'ensemble des 30 États membres de l'Otan, a été ratifiée par les voix des 276 députés votants, selon les opérations de vote retransmises en direct à la télévision, mais celle de la Suède, déposée simultanément, reste bloquée par Ankara.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a salué jeudi cette décision du Parlement turc, estimant qu'elle rendrait "la famille de l'Otan plus forte et plus sûre". Le président finlandais, de son côté, a remercié les 30 pays membres de l'Otan pour leur "soutien" à son adhésion désormais imminente.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait donné mi-mars son feu vert à l'entrée dans l'Otan de la Finlande, après dix mois de blocage en soumettant aux députés le texte de ratification, une décision aussitôt saluée par l'Alliance atlantique. "Nous avons décidé d'entamer le processus d'adhésion de la Finlande à l'Otan dans notre parlement", avait alors déclaré M. Erdogan à l'issue d'une rencontre à Ankara avec le président finlandais Sauli Niinistö.


M.M avec AFP

Tout
TF1 Info