Pourquoi le porte-avions Charles de Gaulle va passer sous commandement de l'Otan ?

par M.T avec AFP
Publié le 11 avril 2024 à 18h06, mis à jour le 12 avril 2024 à 6h40

Source : Sujet TF1 Info

Le Charles de Gaulle passera fin avril sous contrôle opérationnel de l’Otan, pour une mission de quinze jours en Méditerranée.
Une première pour la France, qui renforce peu à peu son engagement auprès de l'Alliance atlantique.

Un symbole de l'engagement de Paris dans l'Otan. Le porte-avions Charles de Gaulle, fleuron de la flotte française, passera pour la première fois sous contrôle opérationnel de l’Alliance pour une mission de quinze jours en Méditerranée, du 26 avril au 10 mai. 

Sous le commandement de l'état-major maritime StrikforNato, elle regroupera les bâtiments de plusieurs nations (États-Unis, Grèce, Espagne, Portugal). À noter que Paris "peut récupérer le mandat, et en un claquement de doigt récupérer le commandement national en cours d’opérations si nécessaire", a précisé le vice-amiral français Didier Maleterre, par ailleurs numéro deux du commandement maritime de l’Otan. 

La France réinvestit l'Otan

Membre fondateur de l'organisation créée en 1949 pour faire face à la menace soviétique, la France en avait quitté le commandement militaire intégré en 1966, sous l'impulsion du général de Gaulle, en raison de désaccords avec les États-Unis. Mais depuis le retour de la menace russe, la France réinvestit peu à peu l'Otan, en parallèle de son désengagement militaire en Afrique. 

Escortées par un sous-marin nucléaire d’attaque, des frégates spécialisées et un ravitailleur, le Charles de Gaulle a déjà participé à des exercices et opérations de l’Otan, mais jusqu'ici sous contrôle national. Il reprendra ainsi du service après huit mois de travaux, avec cette mission permettant à la France "de rentrer dans le rang en se mettant au même niveau que nos alliés", a commenté le commandant du groupe aéronaval français, le contre-amiral Jacques Mallard.

Cette mission "est un message vis-à-vis des Russes. Face à la menace qui croît, le fait d'être efficace collectivement prime", a commenté auprès de l'AFP Pascal Ausseur, directeur général de la Fondation méditerranéenne d'études stratégiques. Depuis le début de l'offensive russe, la France a déployé plus de 1500 hommes à la frontière de l'Ukraine, en Roumanie, où elle a pris le rôle de nation-cadre de l'Otan.


M.T avec AFP

Tout
TF1 Info