Shimon Peres 1923-2016

Le président palestinien Mahmoud Abbas assistera aux obsèques de Shimon Peres

La rédaction de LCI
Publié le 29 septembre 2016 à 14h34
Le président palestinien Mahmoud Abbas assistera aux obsèques de Shimon Peres

Source : AFP

HOMMAGE - Le président palestinien Mahmoud Abbas assistera vendredi à Jérusalem aux obsèques du prix Nobel de la paix et ancien président israélien Shimon Peres, ont annoncé ce jeudi des hauts responsables palestiniens.

La liste des chefs d'Etat s'allonge. Le président palestinien Mahmoud Abbas assistera vendredi à Jérusalem aux obsèques du prix Nobel de la paix et ancien président israélien Shimon Peres, ont fait savoir ce jeudi des hauts responsables palestiniens. Mahmoud Abbas ne s'est pas rendu à Jérusalem pour une visite officielle depuis des années.

Les obsèques se tiendront vendredi.  Les grands de ce monde se réuniront au cimetière national du mont Herzl pour mettre en terre celui que beaucoup décrivaient comme leur ami et dont ils ont salué la vision, le courage ou la ténacité dans la recherche de la paix. La convergence de ces personnalités promet à Israël un casse-tête d'organisation, de diplomatie et de sécurité.

Concernant la France, LCI vous révélait dès jeudi que François Hollande se rendrait bien aux obsèques de vendredi. Ce jeudi, on apprend que dans le même avion que lui se trouvera Nicolas Sarkozy, ainsi qu'une dizaine de personnalités officielles. 

Shimon Peres s'est éteint mercredi dans son sommeil à l'hôpital de Ramat Gan, dans les faubourgs de Tel-Aviv, des suites d'un accident vasculaire cérébral qui l'avait frappé le 13 septembre, jour anniversaire des accords d'Oslo. Il n'est jamais sorti de son sommeil. Avec lui disparaît le dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'Etat d'Israël.

Il était aussi le dernier survivant des trois récipiendaires du Nobel de la paix 1994 récompensant leurs "efforts en faveur de la paix au Moyen-Orient", concrétisés un an plus tôt par le premier accord d'Oslo. L'accord jetait les bases d'une autonomie palestinienne et offrait un espoir de règlement du conflit.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info