Le procureur antidrogue du Paraguay assassiné en pleine lune de miel par des tueurs en jet-ski

Publié le 11 mai 2022 à 11h37
Le procureur antidrogue du Paraguay assassiné en pleine lune de miel par des tueurs en jet-ski
Source : AFP

Marcelo Pecci, a été assassiné mardi en Colombie, par des tueurs débarqués en jet-ski sur la plage paradisiaque de l'île de Baru.
La victime y passait sa lune de miel avec son épouse, enceinte.
Les assassins ont pris ma fuite.

C'est un scénario digne d'un film qui s'est terminé en tragédie. Mardi 10 mai, le procureur du Paraguay spécialisé dans la lutte contre le trafic de drogue, Marcelo Pecci, a été assassiné en Colombie par des tueurs débarqués en jet-ski sur la plage paradisiaque d'une île des Caraïbes où il passait sa lune de miel.

Cinq enquêteurs colombiens ont été dépêchés sur l'île de Baru, au sud-ouest de Cartagène, "où le meurtre a été commis", pour mener les investigations avec l'appui du Paraguay et des États-Unis, a annoncé à la presse, en début d'après-midi, le chef de la police colombienne, le général Jorge Luis Vargas.

Marcelo Pecci, 45 ans, avait épousé le 30 avril, dans la ville de Carthagène, une journaliste colombienne, Claudia Aguilera, publiant des photos de son mariage sur son compte Twitter. "Oui, il est mort", a confirmé son épouse dans une courte interview avec une radio colombienne.

Les "assassins sont arrivés en jet-ski sur la plage"

Le meurtre a eu lieu sur la plage privée d'un palace local, l'hôtel Decameron, au milieu des touristes et devant les eaux bleues transparentes de la mer des Caraïbes. "Deux hommes sont arrivés (depuis la mer) sur une embarcation, ils se sont approchés et ont ouvert le feu, avant de s'enfuir", a-t-elle expliqué. "Un gardien a voulu intervenir, ils lui ont aussi tiré dessus". Le procureur Pecci n'avait "reçu aucune menace", a-t-elle simplement ajouté.

Le complexe hôtelier où séjournait le couple a, dans un communiqué, donné d'autres détails, précisant que les "assassins sont arrivés en jet-ski sur la plage devant l'hôtel".

Sur la dernière photo publiée avant le drame sur le compte Instagram de la jeune femme, le couple était enlacé sur une plage, avec au premier plan une paire de chaussons pour bébé, laissant entendre que les nouveaux mariés attendaient un enfant.

Selon l'ambassadrice du Paraguay en Colombie, Sophia Lopez, "le transfert" du corps du procureur Pecci vers son pays "ne se fera pas dans l'immédiat", en raison des nécessités de l'enquête.

undefinedundefinedcapture écran Instagram
undefinedundefinedCapture écran Instagram

En fin d'après-midi mardi, la police colombienne a diffusé la photo de l'un des meurtriers présumés, en bermuda noir et tête couverte d'un chapeau Panama beige. La police a annoncé une récompense de 488.000 dollars pour toute information menant à la capture des tueurs.

Sur Twitter, le président paraguayen Mario Abdo Benitez a condamné "le lâche assassinat du procureur Marcelo Pecci en Colombie" qui "endeuille toute la nation paraguayenne". "Nous condamnons cet acte tragique dans les termes les plus forts et redoublons notre engagement dans la lutte contre le crime organisé", a assuré le président.

S'exprimant sur une radio colombienne, la procureure générale du Paraguay, Sandra Quiñonez, a rappelé que son collègue assassiné avait obtenu "des condamnations importantes" dans ces "onze années de lutte contre le narcotrafic et le crime transnational". "Il voulait juste profiter de sa lune de miel, dans l'intimité, et c'est pour ça qu'il n'avait pas de sécurité" autour de lui. "C'était un grand ami (...) il m'avait annoncé que sa femme attendait un bébé", a confirmé Mme Quiñonez.

M. Pecci était un procureur spécialisé dans le crime organisé, le trafic de drogue, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Il était connu pour son implication dans l'enquête qui a conduit le footballeur Ronaldinho derrière les barreaux entre mars et août 2020 pour être entré au Paraguay avec de faux documents.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info