"Le Serpent" : libéré de prison, le tueur en série Charles Sobhraj de retour en France ?

TG avec AFP
Publié le 22 décembre 2022 à 17h26

Source : Sujet TF1 Info

Le tueur en série français Charles Sobhraj, qui a inspiré la série Netflix "Le Serpent", doit sortir jeudi de prison au Népal.
La France devra l'accueillir s'il est expulsé du pays.

"Le Serpent" va être remis en liberté. Le tueur en série français Charles Sobhraj, qui a commis plusieurs meurtres à travers l'Asie dans les années 1970 et a inspiré une série Netflix, doit sortir jeudi de prison au Népal. Il pourrait être accueilli en France, a prévenu ce jeudi le Quai d'Orsay.

La Cour suprême a estimé que l'homme de 78 ans, emprisonné dans cette république himalayenne depuis 2003 pour le meurtre de deux touristes nord-américains, devait être libéré pour des raisons de santé. Le tueur en série a en effet besoin d'une opération à cœur ouvert et sa remise en liberté est conforme à une loi népalaise autorisant la libération des prisonniers alités ayant déjà purgé les trois quarts de leur peine, selon le tribunal. Les responsables de la prison ont précisé qu'après avoir reçu les documents judiciaires, ils le remettraient aux services d'immigration. Le tribunal a ordonné qu'il soit expulsé dans les 15 jours.

"M. Sobhraj est un ressortissant français"

Le ministère français des Affaires étrangères a de son côté fait savoir qu'il n'avait pas encore officiellement reçu, de la part des autorités népalaises, la demande d'expulsion de Charles Sobhraj, mais que la France l'accueillerait le cas échéant. Si une telle demande lui était "notifiée", "la France serait tenue d'y faire droit puisque M. Sobhraj est un ressortissant français", a expliqué une porte-parole de ce ministère.

Citoyen français d'origine vietnamienne et indienne, Charles Sobhraj a commencé à parcourir le monde au début des années 1970 et s'est retrouvé dans la capitale thaïlandaise, Bangkok. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, il se liait d'amitié avec ses victimes, souvent des routards occidentaux sur la piste des hippies des années 1970, avant de les droguer, de les voler et de les assassiner.

Son premier meurtre ? Celui d'une jeune Américaine dont le corps a été retrouvé sur une plage en bikini, remonte à 1975. Surnommé le "tueur au bikini", cet homme sophistiqué a finalement été lié à plus de 20 meurtres. L'autre surnom de Charles Sobhraj, "Le Serpent", lui vient de sa capacité à prendre d'autres identités pour échapper à la justice. Il est devenu le titre d'une série à succès réalisée par la BBC et Netflix qui s'inspire de sa vie.


TG avec AFP

Tout
TF1 Info