"Le Serpent" : le tueur en série français Charles Sobhraj libéré de prison pour raisons de santé

Publié le 21 décembre 2022 à 14h43, mis à jour le 22 décembre 2022 à 11h07

Source : Sujet TF1 Info

La justice népalaise a ordonné ce mercredi la libération du tueur en série français Charles Sobhraj, coupable d'une série de meurtres en Asie dans les années 1970.
Âgé de 78 ans, celui qui a inspiré la série Netflix "Le Serpent" y était emprisonné depuis 2003 pour le meurtre de deux touristes.
Une décision prise pour des raisons de santé.

"Le Serpent" sort de prison. La plus haute juridiction du Népal a ordonné mercredi la libération de Charles Sobhraj, le tueur en série français dépeint dans la série Netflix à succès, responsable d'une série de meurtres à travers l'Asie dans les années 1970. La Cour suprême a estimé que l'homme aujourd'hui âgé de 78 ans, détenu dans la république himalayenne depuis 2003 pour le meurtre de deux touristes nord-américains, devait être libéré pour raisons de santé, ayant besoin d'une opération à cœur ouvert. 

Les responsables de la prison ont indiqué à l'AFP qu'après avoir reçu les documents judiciaires, ils remettraient le serial killer aux services d'immigration. Il devra ensuite être expulsé dans les 15 jours.

"Il méprisait les routards"

Citoyen français d'origine vietnamienne et indienne, Charles Sobhraj a commencé à parcourir le monde au début des années 1970, avant de se retrouver à Bangkok, la capitale thaïlandaise. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, il se liait d'amitié avec ses victimes, souvent des routards occidentaux sur la piste des hippies, avant de les droguer, de les voler et de les assassiner. "Il méprisait les routards, de pauvres jeunes drogués. Lui se voyait en héros criminel", confiait en 2021 la journaliste australienne Julie Clarke, qui a interviewé Sobhraj.

Suave et sophistiqué, il a commandité son premier meurtre, celui d'une jeune Américaine dont le corps a été retrouvé sur une plage en bikini, en 1975. Surnommé "le Serpent" pour sa capacité à prendre d'autres identités et échapper à la justice, ou le "tueur au bikini", il a finalement été lié à plus de 20 meurtres. 

Arrêté en Inde en 1976, il a passé 21 ans en prison, avec un bref intermède en 1986 lorsqu'il s'est échappé avant d'être à nouveau arrêté dans l'État côtier indien de Goa. Libéré en 1997, il s'est retiré à Paris mais a refait surface en 2003 au Népal, où il a été repéré dans le quartier touristique de Katmandou et à nouveau interpellé. C'est l'année suivante qu'un tribunal l'a condamné à la prison à vie.

Derrière les barreaux, Charles Sobhraj a maintenu son innocence face aux deux meurtres, affirmant ne jamais être allé au Népal avant le voyage qui avait conduit à son arrestation.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info