Le télescope James Webb pourrait avoir découvert la galaxie la plus distante jamais observée

LC. avec l'AFP
Publié le 21 juillet 2022 à 8h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après avoir dévoilé l’image la plus profonde de l’Univers, James Webb semble enchaîner les records.
Selon des premières images, le télescope spatial aurait trouvé la galaxie la plus distante.

James Webb continue de nous surprendre. Une semaine seulement après la révélation des premières images du télescope spatial, celui-ci pourrait déjà avoir trouvé la galaxie la plus distante jamais observée, qui existait il y a 13,5 milliards d'années. Nommée GLASS-z13, elle nous apparaît telle qu'elle était environ 300 millions d'années après le Big Bang, soit 100 millions d'années de moins que le précédent record observé, a déclaré à l'AFP Rohan Naidu, du Centre d'astrophysique de Harvard.

Une lumière émise il y a 13,5 milliards d'années

Pour rappel, en astronomie, voir loin revient à remonter dans le temps. La lumière du Soleil met par exemple huit minutes à nous parvenir, et nous le voyons donc tel qu'il était il y a huit minutes. En regardant le plus loin possible, on peut donc percevoir la lumière telle qu'émise il y a des milliards d'années. La lumière de cette galaxie a ainsi été émise il y a 13,5 milliards d'années, appuie le chercheur d'Harvard, auteur d'analyses autour des premières observations de James Webb.

Cette étude, publiée en tant que "preprint" pour la communauté d'experts, n'a toutefois pas été encore vérifiée par des pairs. Elle a été soumise à une revue scientifique pour une publication prochaine, a cependant précisé Rohan Naidu.

Mais les scientifiques sont confiants : "Les records en astronomie chancellent", a tweeté Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Nasa en charge de la science. "J'ai tendance à n'applaudir que face à des résultats scientifiques vérifiés par les pairs. Mais ceci est très prometteur !", a-t-il ajouté. Une autre équipe de recherche a également conclu aux mêmes résultats, selon Rohan Naidu, ce qui lui "donne confiance".

Lire aussi

L'une des missions principales de James Webb, le plus puissant jamais conçu, est d'observer les premières galaxies formées après le Big Bang, survenu il y a 13,8 milliards d'années. Pour ce faire, le télescope utilise l'infrarouge. Car la lumière émise par les plus anciens objets s'est étirée et a "rougi" en chemin, mais n'est pour autant pas visible par l’œil humain. Pour alors obtenir une image de cette galaxie, les données ont donc été "traduites" dans le spectre visible et cela fonctionne : la galaxie, ici, apparaît comme une forme circulaire rouge et blanche en son centre. Un point flou dans l'infini du cosmos.


LC. avec l'AFP

Tout
TF1 Info