Les Etats-Unis revendiquent (à leur tour) la mort du n°2 de Daech

par Loïc LE CLERC
Publié le 13 septembre 2016 à 9h40
Les Etats-Unis revendiquent (à leur tour) la mort du n°2 de Daech

Source : YouTube / AFP

PREUMS - Al-Adnani, le numéro 2 de Daech, n'en finit plus de mourir. Officiellement tué après un bombardement le 30 août, Russes et Américains se disputent la revendication de l'opération.

Abou Mohammed Al-Adnani, numéro 2 de Daech, est mort le 30 août dernier. Et ce lundi 12 septembre, les Etats-Unis se sont attribué sa mort, alors que la Russie l'avait revendiquée auparavant. Ce qui est sûr, c'est qu'Al-Adnani est bien décédé près de Al Bab, dans le nord-ouest de la Syrie, après un bombardement par drone. Le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, assure que cette frappe fait partie d'une "série de bombardements contre des responsables de Daech, y compris des responsables financiers ou de la planification militaire, qui ont affaibli la capacité opérationnelle" de Daech.

Sauf que les Américains ne sont pas les premiers à affirmer avoir tué Al-Adnani. Le 31 août, alors que Daech confirme la mort de son numéro 2, la Russie embraye et affirme que c'est son bombardement, et non le bombardement américain, qui a causé la mort d'Al-Adnani. Côté américain, on qualifia alors la revendication russe de "blague".

Le porte-parole de l'État islamique, Al Adnani, tué lors d'un raid aérien mené par la coalitionSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Guerre de blocs

Les États-Unis reprochent à la Russie de chercher avant tout à soutenir le régime de Bachar el-Assad, que Washington considère comme le principal obstacle à une résolution du conflit syrien. Il y a peut-être un "malentendu" du côté russe, avait suggéré Peter Cook. Le drone Predator a tiré un missile Hellfire sur une voiture dans laquelle le porte-parole du groupe Daech était censé se trouver. La frappe a été menée par les forces spéciales américaines travaillant avec la CIA.

Al-Adnani était à la fois porte-parole, chef de la propagande, recruteur mais aussi responsable des "opérations extérieures" (comprenez organisateur d'attentats) pour Daech. C'est lui qui avait appelé les partisans du groupe terroriste à commettre des attentats où qu'ils soient, de n'importe quelle façon.


Loïc LE CLERC

Tout
TF1 Info