Les Français qui se rendent en Chine pour un séjour de 15 jours maximum seront exemptés de visa

par M.L (avec AFP)
Publié le 24 novembre 2023 à 17h27

Source : JT 20h Semaine

Les Français, tout comme les citoyens de cinq autres pays, notamment européens, pourront désormais se rendre en Chine sans visa si leur séjour n'excède pas 15 jours.
Le chef de la diplomatie chinoise l'a annoncé ce vendredi, lors d'une rencontre avec son homologue française Catherine Colonna.
La mesure, lancée à titre "expérimental" pendant un an, débutera le 1ᵉʳ décembre.

Après plusieurs années d'isolement, Pékin veut définitivement tourner la page de la pandémie de Covid-19. Les citoyens de six pays, dont la France, vont désormais pouvoir se rendre dans le pays sans visa si leur séjour n'excède pas 15 jours, ont annoncé vendredi les autorités chinoises. "La Chine a décidé de mettre en œuvre une politique d'exemption de visa pour les ressortissants français venant en Chine pour des courts séjours de 15 jours ou moins", a annoncé vendredi à Pékin le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, en marge d'une rencontre avec son homologue française Catherine Colonna.

Outre les Français, cette nouvelle politique concerne aussi les Allemands, les Italiens, les Néerlandais, les Espagnols et les Malaisiens, a précisé le ministère chinois des Affaires étrangères. "Les titulaires de passeports ordinaires en validité (...) se rendant en Chine pour les motifs de commerce, de tourisme, de visite familiale et de transit sont exemptés de visa pour une durée maximale de 15 jours", explique ainsi le site de l'ambassade de Chine en France. La diplomatie chinoise a ajouté dans un communiqué qu'il s'agissait d'une mesure "expérimentale", appliquée pour le moment pendant une année, entre le 1er décembre 2023 et le 30 novembre 2024.

"L'ombre de l'épidémie est dissipée"

La Chine applique déjà des mesures d'exemption de visa à destination des citoyens de pays comme la Bosnie-Herzégovine, l'Albanie, les Bahamas, le Qatar ou encore Singapour. Une ouverture progressive, après que le géant asiatique a pratiquement fermé ses portes pendant près de trois ans durant la pandémie de Covid-19. "Maintenant que l'ombre de l'épidémie est dissipée, nous nous réjouissons de voir se multiplier les visites mutuelles, les contacts et les échanges entre nos deux peuples", a souligné Wang Yi. 

Peu après l'annonce, la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna a salué "une excellente nouvelle" sur son compte X (ex-Twitter). La Chambre de commerce de l'Union européenne en Chine s'est quant à elle "félicitée" dans un communiqué de cette décision et "espère que d'autres nations européennes viendront bientôt s'ajouter à cette liste". "Il s'agit d'une amélioration tangible et utile, qui renforcera également la confiance des entreprises", a-t-elle souligné.

Dans l'autre sens, les Chinois titulaires d'un master, que leur diplôme soit français ou chinois, pourront se voir délivrer par la France un visa de circulation d'une durée de cinq ans, a annoncé vendredi la diplomatie française. L'une des conditions sera d'avoir effectué au moins un semestre d'études en France. Cette mesure permettra à ses bénéficiaires de faire des aller-retours librement entre les deux pays et pourrait potentiellement attirer davantage d'étudiants chinois en France.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info