Le Hezbollah libanais a annoncé, mardi 23 avril, avoir lancé des "dizaines" de roquettes sur Israël.
Une riposte lancée après la mort de deux civils dans une frappe attribuée à l'État hébreu sur le sud du Liban, où les échanges de tirs sont quotidiens.

Des "dizaines" de roquettes en guise de représailles. Le mouvement islamiste libanais Hezbollah a annoncé, mardi 23 avril, avoir tiré sur le nord d'Israël, après la mort de deux civils. Une femme et une fille de 12 ans de la même famille ont été tuées, selon une source de la Défense civile libanaise, dans une frappe, imputée à Israël, "sur une maison de Hanine", sur le sud du Liban, près de la frontière.

"Des avions de combat ennemis ont mené un raid sur une maison de deux étages avec deux missiles air-sol qui l'ont complètement détruite", a indiqué l'agence de presse officielle libanaise l'ANI. Cette maison, selon l'agence, abritait "une famille qui n'a pas fui depuis le début des attaques israéliennes". "Six autres personnes ont été blessées dans une frappe aérienne ennemie", a-t-elle relaté.

Les combattants du Hezbollah ont lancé "des dizaines de roquettes Katioucha" sur le nord d'Israël, "en réponse aux attaques de l'ennemi israélien (...) sur des maisons de civils, tout particulièrement le massacre à Hanine et la mort de civils", a indiqué le mouvement dans un communiqué.

Le Hezbollah libanais, allié du mouvement islamiste palestinien Hamas, échange quotidiennement des tirs avec Israël depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, survenue après l'attaque du 7 octobre. Des dizaines de milliers de personnes ont fui les localités situées de part et d'autre de la frontière israélo-libanaise.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info