Brexit : goodbye United Kingdom

Irlande du Nord : Londres entame la révision unilatérale du statut post-Brexit

L.C.
Publié le 13 juin 2022 à 22h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le gouvernement britannique a formellement présenté, ce lundi 13 juin, un nouveau projet de loi.
Celui-ci remet en cause de manière unilatérale le statut douanier post-Brexit de l’Irlande du Nord.
De leur côté, les Européens jugent le texte illégal.

Après des mois dans l'impasse, le gouvernement britannique a présenté, ce lundi 13 juin, son projet de loi qui remet en cause le statut post-Brexit de l'Irlande du Nord. De quoi susciter les représailles des Européens, qui ont déjà menacé le gouvernement britannique d'actions en justice, jugeant que son initiative nuisait à "la confiance mutuelle". Mais voilà, Londres estime ne plus pouvoir attendre vu la paralysie politique causée par le protocole nord-irlandais dans la province britannique. Le gouvernement de Boris Johnson a donc choisi de légiférer pour le modifier unilatéralement.

Par ce nouveau texte, Downing Street souhaite ainsi que les marchandises circulant et restant au sein du Royaume-Uni passent par un "canal vert", ce qui les libérerait de toutes démarches administratives. Les marchandises destinées à l'UE resteront, elles, soumises à l'ensemble des vérifications et contrôles appliqués en vertu du droit européen.

"Protéger notre intégrité territoriale"

"Nous sommes très clairs sur le fait que nous agissons de manière légale", a assuré la cheffe de la diplomatie Liz Truss à la télévision.  Si le texte est adopté, ce qui pourrait prendre des mois, il "va mettre fin à cette situation intenable où la population d'Irlande du Nord est traitée différemment du reste du Royaume-Uni, va protéger la suprématie de nos tribunaux et notre intégrité territoriale", a-t-elle expliqué dans un communiqué, défendant une "solution raisonnable".

Selon le projet de Londres, la province pourra également bénéficier des mêmes aides d'État que le reste du Royaume-Uni et les contentieux se règleront devant un mécanisme d'arbitrage indépendant et non plus devant la Cour de justice européenne.

Et qu'en pensent les Irlandais ? Dans une lettre commune, des élus de partis représentant la majorité de l'Assemblée locale, dont le Sinn Fein, ont dit "rejeter dans les termes les plus forts possibles" la loi britannique. Pour eux, "s'il n'est pas idéal, le protocole représente la seule protection disponible" contre les effets du Brexit mais aussi "un avantage économique" avec "un accès à deux marchés majeurs".

Lire aussi

Regrettant la démarche britannique, le chancelier allemand Olaf Scholz a assuré que l'UE répondrait "de manière unifiée", tandis que chef de la diplomatie américaine Anthony Blinken a, lui, exhorté Londres à "poursuivre les négociations de bonne foi" avec l'UE. 


L.C.

Tout
TF1 Info