Des débris de l'avion militaire qui transportait le vice-président du Malawi, Saulos Chilima, ont été découverts mardi.
Aucun passager n'a survécu à l'accident, a annoncé le président.
L'appareil avait disparu des radars après avoir échoué à atterrir.

Aucun passager n'a survécu à l'accident d'avion qui transportait le vice-président du Malawi et neuf autres personnes, a annoncé mardi le président du pays. "L'avion a été retrouvé et je suis profondément triste et désolé de vous informer qu'il s'agit d'une terrible tragédie", a déclaré Lazarus Chakwera dans une adresse télévisée, 

Saulos Chilima, 51 ans, avait décollé lundi matin de la capitale, Lilongwe, pour se rendre dans la ville de Mzuzu, à 370 km au nord-est, assister aux funérailles d'un ancien membre du gouvernement. L'ancienne Première dame du Malawi, Shanil Dzimbiri (Muluzi), était également à bord. L'appareil militaire avait disparu lundi des radars, après avoir échoué à atterrir, et son épave a été découverte mardi. 

"Une mauvaise visibilité due au mauvais temps"

"À l'arrivée à Mzuzu, le pilote n'a pas pu atterrir en raison d'une mauvaise visibilité due au mauvais temps, et les autorités aériennes ont conseillé à l'avion de retourner à Lilongwe, mais les autorités ont rapidement perdu le contact avec l'appareil", avait auparavant relaté le président Lazarus Chakwera, qui disait "s'accrocher à l'espoir" de retrouver des survivants.

Un signal de télécommunication avait permis de localiser l'avion dans un rayon de 10 km autour de Riaply, une entreprise de broyage de bois, située au sud de Mzuzu. Lundi soir, dans cette zone, des soldats ont fouillé à pied et à la lumière de lampes torches la forêt de Chikangawa où, selon des témoignages non confirmés à ce stade, des témoins ont vu s'écraser un avion, ont rapporté des médias locaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info