Mali : le torchon brûle entre Paris et Bamako

Mali : la junte au pouvoir rompt les accords de défense avec la France

Dylan Veerasamy
Publié le 3 mai 2022 à 6h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

La junte malienne, au pouvoir depuis 2020, a annoncé la rupture des accords de défense avec la France.
Le gouvernement au pouvoir évoque "des atteintes flagrantes" de la France à la souveraineté nationale du Mali.

La menace mise en avant depuis plusieurs mois a finalement été exécutée par le Mali. Après des mois d’avertissements à l’encontre de la France et de ses partenaires européens, la junte militaire malienne a annoncé, dans un communiqué, qu’elle mettait fin aux accords de de défense avec Paris. Un symbole des relations tendues entre le Mali et ses anciens partenaires dans la lutte contre les jihadistes.

Dans le communiqué, lu à la télévision nationale par le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga évoque des “atteintes flagrantes” de la France, présente militairement sur le sol malien depuis 2013, à la souveraineté nationale. “L’attitude unilatérale” de la France a également été critiquée à travers le communiqué, notamment en ce qui concerne la suspension, en juin 2021, des opérations conjointes entre les armées françaises et maliennes, ou encore le retrait des forces Barkhane et Takuba, survenue en février 2022 et “sans aucune consultation de la partie malienne”.

Le SOFA également dénoncé par la junte militaire

"Eu égard à ces insuffisances graves ainsi qu'aux atteintes flagrantes à la souveraineté nationale du Mali, le gouvernement de la République du Mali décide de dénoncer le traité de coopération en matière de défense du 16 juillet 2014", déclaré le colonel Abdoulaye Maïga. La dénonciation prendra effet dans six mois.

Lire aussi

En revanche, le gouvernement malien dénonce avec “effet immédiat” le SOFA (Status of Force Agreements) de mars 2013 encadrant l'engagement de la force française Serval, puis Barkhane, ainsi que le protocole additionnel de mars 2020 s'appliquant aux détachements européens de Takuba, le regroupement d'unités spéciales européennes initié par la France. Pour le moment, il n’y a eu aucune réaction officielle de la part de Paris, alors que le retrait des troupes Barkhane s’effectue au fur et à mesure.


Dylan Veerasamy

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info